2000dhs ‘disparaît’ des comptes des clients de la Société Générale, et c’est la folie sur les réseaux sociaux

Sarah Benfdil

Par le 3 août 2017 à 10:59

Ce matin, les clients de la Société Générale se sont réveillés sur une mauvaise nouvelle : leurs comptes ont été débités de 2000 dhs sous des circonstances inconnues. Les internautes, sous le choc, ont bien entendu réagi à cet incident comme ils savent le faire, en rigolant.

Certains ont quand même essayé d’analyser la situation, et d’autres ont appelé la SGMB à se prononcer par rapport au problème :

Contactée par le Huffpost Maroc , la banque a bien confirmé la théorie de la panne informatique. Wadii Rhazi, responsable de communication de la SGMB, a qualifié le problème d’ « incident informatique mineur », et a précisé que les pannes comme cela arrivent dans beaucoup de grosses entreprises dotées de grands systèmes d’information. Il a également affirmé que les clients seront prévenus, et surtout rassurés.

Les clients ont bien reçu un message quelques instants plus tard :

Sarah Benfdil

Je suis une magicienne des temps modernes. Entre mon métier et ma passion, chaque jour je crée des choses par la seule force de mon esprit.

Les indémodables

Voici 10 astuces ingénieuses qui vous faciliteront la vie

7 situations qui n'arrivent que dans les trains et gares ONCF

11 beaux spots pour surfer au Maroc

Entre tradition et modernité : L'artisanat marocain au cœur de Déco-Design

Top 5 : Les noms de Wifi les plus originaux

8 choses que vous ignorez probablement sur Prison Break

6 choses que vous ignorez probablement sur Hervé Renard

2005-2015 : 9 choses qu'on ne fait plus

7 choses que seuls les Marocains qui n'aiment pas le foot comprendront

8 choses que vous vivez si vous avez un parent prof

Maroc : Ces enfants veulent aller à l'école, mais ils ne peuvent pas

Dans une vidéo émouvante, Doc Samad raconte son histoire avec le SIDA

YouTube Rewind : Le remake des vidéos les plus populaires de l'année 2016

2000dhs ‘disparaît’ des comptes des clients de la Société Générale, et c’est la folie sur les réseaux sociaux

par Sarah Benfdil