4 points à retenir pour comprendre les protestations rifaines

Kenza Soulaymani

Par le 21 mai 2017 à 15:16

Le mécontentent rifain ne date pas d’hier. Tout le monde se souvient de #T7an Mou,  l’affaire Fikri, cette étincelle qui a mis le feu à la poudrière, et la poudrière c’est, justement, ce sentiment d’isolement qui couve au coeur des habitants d’Al Hoceima, ville en colère et au seuil de la révolte.

Les sensations de délaissement remontent au fameux discours du défunt roi Hassan II, discours assez violent à leur égard. Aujourd’hui, ils sont tous dans la rue, scandant dans une discipline et une solidarité notoire plus de moyens, d’épanouissement et le respect de leur dignité.

Voici 4 points à retenir pour comprendre cette crise sociale du Rif.

1. #T7an Mou, cette goutte qui a fait déborder le vase

machahid24.com

On se souvient tous de ce contrôle routinier qui a dégénéré en grande injustice. Mouhcine Fikri, un père de famille de deux enfants, avait acheté une quantité d’espadon du port d’Al Houceima pour la revendre à ses clients. Cet espadon apparement interdit de pêche a finit, après confiscation, dans une benne à ordure. Ne pouvant accepter une telle perte, Mouhcine Fikri se jette dans la benne : #T7an Mou, devient un slogan, plein de sens, des manifestions d’alors.

2. Hirak Chaabi, le raz-de-marrée menaçant de la contestation

dailystar.com

Dans la foulée, un mouvement contestatire est né : Hirak Chaabi. Ce flux humain mené par Nasser Zefzafi, un trentenaire,  semble, apparemment, opérer dans un esprit du dialogue et de la négociation, se gardant prudemment des débordements qui pourraient porter atteinte à leur discipline et leur respect de l’ordre public.

3. Que revendiquent-ils ?

www.lemonde.fr

Leurs revendications sont claires : Ils veulent qu’on leur rende leur dignité ! Sur plusieurs interviews accordées à de nombreux supports médias, Nasser Zefzafi, la figure emblématique du mouvement rifain, accuse certains leaders du paysage politique marocain de corruption, de manipulation et de répression exercées sur eux.

4. Que démentent-ils ?

www.zafzafi.com

Les accusations du gouvernement. Ils sont catégoriques : Ce ne sont pas des séparatistes. Ils ont toujours été pour un Maroc uni et soudé. Des propos maintes fois tenus par le gouverneur local qui ne cesse de réclamer à Rabat la libération des militants et la démilitarisation de la région.

Kenza Soulaymani

Diplômée en journalisme et communication. Fervente admiratrice de la Grèce antique. Passionnée d’écriture et fouineuse de nature, je saurai dénicher pour vous le meilleur du net.

Les indémodables

9 choses à ne surtout pas faire à Marrakech

VintageMaroc: ces magnifiques clichés du passé Marocain sur Instagram

12 moments où on a juste #wannaSprite

Quiz : À quel point es-tu 's9irem' ?

10 techniques de triche rien que pour vous

7 raisons pour lesquelles les couples heureux postent moins sur les réseaux sociaux

Les 10 meilleurs joueurs de Poker marocains

15 choses qui se produisent à chaque repas de famille

Il faut être accompagné d'une fille pour entrer au Morocco Mall

Mode d'emploi : Comment énerver un Marrakchi ?