5 facettes cachées de l’utilisation d’Internet au Maroc

Yassine Labouiri

Par le 3 septembre 2017 à 18:04

Quand on voit le nombre de cafés et de restaurants qui ouvrent chaque jour dans notre pays, on pense directement à toutes ces choses super importantes sur lesquelles les Marocains pourraient bien bavarder tout en sirotant leur boisson préférée. Mais il suffit d’aller faire un petit tour dans n’importe quel endroit, des plus huppés aux plus populaires, et vous serez peut-être déçus de voir les gens sur une même table, chacun scotché à son téléphone et personne n’adresse la parole à personne.

Beaucoup diront que c’est un cas général et que c’est partout pareil, mais au Maroc malheureusement, il n’y a pas que cet aspect de non communication qui a changé. Dans cet article, on va vous en citer d’autres.

1. Le X Factor

Les chiffres ne mentent jamais, et ils ont démontré que nous les Marocains, on consulte beaucoup les sites à caractères pornographiques. Ces mêmes chiffres nous placent également en tête des classements. On ne sait pas pour vous, mais dans une nation où une éducation sexuelle saine est quasi inexistante, et où encore le sexe lui-même fait office de tabou, on trouve cela alarmant.

2. L’industrie de la rumeur

La presse électronique n’a toujours pas de loi qui la régit, ou du moins qui lui trace une ligne de conduite et une certaine éthique. Cela a eu comme résultat la création d’une dizaine de milliers de sites qui polluent la toile et qui, pour générer plus de trafic, s’amusent à communiquer des informations la plupart du temps sans source fiable. Que les Marocains les consomment sans modération et à long terme, cela peut devenir grave !

3. Le E-mal de vivre

Le remède à la détresse ou à la solitude est de se redécouvrir, se ressourcer et aller vers de nouveaux horizons, chose que l’on peut faire en voyageant, en faisant des activités ou en parlant sans peur aux autres tout simplement. Malheureusement, depuis que l’Internet est devenu accessible partout, les internautes ont commencé à se réfugier dans des groupes Facebook ou autres H 24, naviguer sur des plateformes de streaming H 24, etc. tout en oubliant que l’on a une vie !

4. The Facebook Effect

Sur Facebook, ou n’importe quel autre réseau social, on remarque que nous les Marocains, souvent on cherche à nous inventer une image de nous-même qui est loin d’être semblable à celle dont on dispose réellement. Pire encore, on s’invente une vie que l’on a pas, et c’est bien dommage que la population de ce pays, majoritairement des jeunes, perde son temps de la sorte au lieu de s’investir pour exploiter son potentiel d’une manière disant… plus utile.

5. La E-3errasia… C’est pour bientôt !

Mariage entre Ingénieurs et Médecins… non ce n’est pas une réflexion pour savoir si ce couple peut tenir la route ou pas, c’est bel et bien le nom d’un groupe marocain sur Facebook. L’existence du groupe ou pas nous importe peu à vrai dire, car ce n’est pas le seul groupe qui s’est improvisé en agence matrimoniale. Mais c’est le nombre de personnes qui espèrent trouver leur conjoint sur un espace virtuel, et on souligne le mot virtuel, que l’on trouve inquiétant !

وحنا فدار غفلون. 😂

المزيد على Welovebuzz – عربية.

Posted by ‎Welovebuzz – عربية‎ on Thursday, August 31, 2017

Yassine Labouiri

Un jeune Marocain passionné d’art et de sport avec un esprit décalé. L’une de mes citations préférées est : « Jamais dans la tendance, mais toujours dans la bonne direction ».

Les indémodables

8 leçons vitales que le voyage pourrait enseigner à chaque Marocain

Voilà comment reconnaître une Marocaine accro au rap

Pour favoriser l'apprentissage de l'arabe, cet artiste égyptien transforme les mots en dessins

12 signes qui prouvent que vous êtes un(e) vrai(e) bouquineur(se)

Tu sais que tu fais la navette quand...

Top 8 des meilleurs Beatboxers du monde

Hilarant : Les 8 meilleures affiches de Burger King dans la rue

Tu sais que tu n'es pas une personne du matin, ni un(e) couche-tard, quand...

Kim Jong-un, ou les 7 exécutions les plus inimaginables de l'Histoire

13 types de personnes que tu rencontres à la Mo9ata3a