À la découverte de ‘NAJ’, cette artiste marocaine aux milles et une sonorités

Jihane Rouzaqui

Par le 19 août 2017 à 11:38

Quand on l’interroge sur sa passion,  »NAJ » répond simplement : «J’ai toujours voulu faire de la scène. Mon but a toujours été d’être une artiste complète et de mettre le feu aux planches !». En une phrase, « NAJ » livre là toute sa philosophie. Son prénom «NAJMA» sonne d’ailleurs comme un symbole puisqu’il signifie «étoile» en Arabe.

À l’âge de 9 ans, elle apprend le piano déjà à l’oreille. À l’âge de 11 ans, elle écrit ses premiers poèmes. À 15 ans, elle pousse timidement la chansonnette. À 17ans, elle s’improvise productrice en découvrant la programmation sur son premier ordinateur. À 19 ans, avec son premier groupe qu’elle forme avec sa cousine, elle monte sur scène.

«Je ne perds rien! {…} il suffit de croire fort en soi et en sa bonne étoile car la persévérance et la patience sont deux outils essentiels dans notre métier et surtout « Ne jamais baisser les bras ». Mes sons, j’essaie de les renouveler en permanence, je pense que la pire des choses pour moi serait de faire un album où tous les titres se ressemblent. Je sais que ma chance est d’être à la croisée des chemins entre plusieurs cultures, j’essaie d’en faire profiter mes musiques et c’est alors que le style «NAJ MUSIC» est né », nous confie-t-elle.

NAJ voudrait s’inspirer de rythmiques et de sonorités différentes de celles qu’elle connaissait déjà… Elle a eu l’opportunité et la chance de travailler à Miami avec différents producteurs et arrangeurs latinos/US comme : Lu Diaz (Diaz Brothers) aux multiples références : DJ KHALED, Daddy Yankee, Pitbull, T-Pain, Mario Winans, Usher, Akon, Dakari (N’SYNC, NKOTB, Backstreetboyz), et tant d’autres…

Actuellement, NAJ travaille sur 2 projets différents d’EP, le premier en collaboration avec Marc Animalsons « Leftlane Project » E.P « NAJ Reborn » pour une production EDM Arabic Style, et le second « Seven 7 » en co-composition avec Elys où elle chante en anglais, en darija « dialecte marocain » et en français ! Peut-être inapproprié, mais NAJ aimerait garder les 3 trois langues, explique-t-elle : « Pour moi la musique n’a pas de frontières, alors pourquoi devrais-je chanter avec une seule et même langue ? il n’y a pas vraiment de règle en musique. »

En exclusivité, nous vous faisons découvrir sa nouvelle chanson « Wah Ya lala »

Envoutante… elle ne tardera pas à vous faire voyager !

Jihane Rouzaqui

Blogueuse dans l’âme, mais aussi très active sur les réseaux sociaux, je serai votre Super Buzz Woman en toutes circonstances. J’utiliserai ma curiosité à bon escient afin de vous offrir le meilleur du web. Because WELOVEYOU !

Les indémodables

Tomber amoureux rend stupide : La réponse scientifique

Le parcours du combattant du stagiaire marocain

5 couscous qui révolteront tout Marocain qui se respecte

10 phrases qui donnent envie de coller une claque à la personne devant vous

35 affiches de campagnes de prévention les plus incisives

14 raisons pour lesquelles tu n'as pas encore trouvé le partenaire idéal

14 types de retardataires qu'on connaît tous

Si tu as fait 15 de ces 19 choses, tu es une véritable flemmarde

8 statistiques étonnantes sur les marocains et le porno en 2015

6 poursuites judiciaires aussi folles qu'incroyables