À l’âge de 70 ans, ce retraité de la région de Tinghir a décidé de passer le bac cette année

Kenza Amri

Par le 8 juin 2018 à 19:33

Si vous êtes à la recherche de motivation pour vos révisions, cette histoire va certainement vous inspirer et on l’espère, vous charger d’ondes positives et vous booster à bloc.

Chaque année, des centaines de milliers de Marocains tentent leur chance en s’inscrivant aux épreuves du baccalauréat en tant que candidats libres. Cette année, un futur bachelier en particulier n’est pas passé inaperçu. Et pour cause, ce dernier n’est autre qu’un retraité de Tinghir âgé de 70 ans !

L’histoire de ce septuagénaire a enflammé la toile et l’information a été relayée par de nombreux médias de la presse marocaine ainsi que sur les réseaux sociaux.

Une histoire riche en enseignements qui mérite de faire la Une des journaux

Du haut de ses 69 ans, Lahcen Chakiri est l’incarnation même d’une motivation sans faille et d’une détermination à toutes épreuves. Un symbole de courage, et de bravoure dont tout un chacun peut être très fier.

Inscrit en section Lettres et sciences humaines, le septuagénaire s’est transformé en quelques jours à peine en un emblème de persévérance pour de nombreux étudiants et notamment pour les élèves qui passent le bac à ses côtés.

Il est bien la preuve vivante que l’âge n’est qu’un chiffre et qu’il ne définit aucunement la motivation

Il est aujourd’hui candidat libre au lycée Boumalne Dades, dépendant de la direction provinciale de l’éducation nationale de Tinghir, qu’il avait dû quitter en 1967 et auquel il est retourné 50 ans plus tard.

À 70 ans, Lahcen Chakiri, candidat le plus âgé au baccalauréat, incarne une ouverture d’esprit débordante et une volonté de fer… parce que la vraie jeunesse est dans la tête et que le savoir n’a pas ni limite ni délai.

S’il y a bien une leçon à en tirer, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour changer de métier, pour changer d’horizon, pour prendre une décision, pour aller de l’avant, pour faire ce qu’on aime.

Il n’est jamais trop tard pour réaliser ses rêves

En se confiant sur son passé, Lahcen Chakiri explique : « Durant ma jeunesse, je n’ai pas pu obtenir le baccalauréat, pour de nombreuses raisons. J’ai quitté le lycée avant d’en avoir eu l’occasion. J’ai fait mon entrée dans le marché du travail et j’ai fondé ma famille. J’ai réalisé bon nombre de projets qui rendent fiers mes enfants et mes petits enfants. Mais au fond de moi, je ressentais toujours un manque, celui de n’avoir pas pu obtenir mon baccalauréat. Après ma retraite, obtenue en 2014, l’idée de candidater au baccalauréat ne me quittait plus l’esprit. J’ai demandé conseil à mes proches et quand j’ai su qu’il était possible pour moi de le faire, j’ai décidé de concrétiser mon projet. Et je demande à Dieu de me guider vers le chemin de la réussite. »

Vous voulez de la motivation ? En voilà !

« Le temps et l’âge ne constituent aucunement un frein au succès ou à la réalisation de vos projets. L’âge n’est pas un handicap pour passer à l’action et réaliser vos rêves. Jeunes gens, si vous souhaitez atteindre votre objectif, multipliez vos efforts et soyez déterminés », déclare-t-il.

Quant à nous, on n’a qu’une seule chose à dire :

Kenza Amri

J’ai soif de découverte et d’aventures. Passionnée de voyage et d’écriture, sportive, rêveuse et pétillante de vie, je ferais tout ce qui est en mon possible pour partager mes idées, aussi déroutantes que drôles, avec dynamisme et enthousiasme.

Les indémodables

12 choses que tout jeune étudiant souhaiterait avoir gratuitement

5 bonnes raisons d’apprendre une langue étrangère (ou plus)

Vous ne devinerez jamais l'origine de ces 13 mots en Darija

12 objets que seul un vrai Marocain possède

9 raisons d'adorer les trains marocains

7 fausses idées que l'on a à cause du cinéma

Ces 15 chaussures qui vous donneront envie… ou pas

10 types de personnes face à la pluie

15 choses que tu connais seulement si tu conduis

15 types de personnes qu’on a déjà côtoyées au lycée marocain