Ce photographe intercale des selfies ordinaires entre horreur et cynisme

Kenza Soulaymani

Par

« Yolocaust », un terme qui se compose de « Yolo » et « d’holocauste », est le projet pictural d’un satiriste israélien du nom de Shahak Shapira. Installé à Berlin, cet artiste s’est tourné vers la photographie pour exprimer son exaspération face au non respect des gens qui s’affichent, audacieusement, le sourire jusqu’aux oreilles, au mémorial de la Shoah. Un lieu où le poids de l’Histoire exige la retenue et la décence.

Le but étant simple, il s’agit de prendre des selfies trouvés sur les réseaux sociaux pour les fusionner avec d’autres photos cyniques prises en cette période obscure de l’Histoire. Le résultat chamboulera vos émotions.

Kenza Soulaymani

Diplômée en journalisme et communication. Fervente admiratrice de la Grèce antique. Passionnée d’écriture et fouineuse de nature, je saurai dénicher pour vous le meilleur du net.

Les indémodables

Ces 11 friandises marocaines des années 90

10 choses qui caractérisent les sitcoms marocains

9 choses que vous ignorez sur 'Aïcha Kandisha'

Les 7 plats les plus dangereux au monde

10 photos que tout Marocain a forcément déjà prises

10 films à voir (et revoir) entre potes

Voici pourquoi c'est plus facile d’être un garçon qu'une fille au Maroc

Découvrez en images les moments magiques de l'accouchement

10 choses qui ont marqué notre enfance et qui nous manquent aujourd'hui

Emmerder le monde en 34 petits conseils quotidiens