Ces artistes marocains qui cartonnent à l’étranger

Laila Ouazzani

Par

Si notre pays est connu de par le monde pour ses beaux paysage et sa gastronomie sans pareil, il l’est aussi pour ses artistes qui ont conquis la scène internationale.

Latifa  Raafat

Latifa Raafat est une des chanteuses Marocaines dont la voix et le charisme ont charmé le monde entier. Sa carrière prend une envergure internationale en 1985, lorsqu’elle gagne le prix de « Meilleure Chanteuse Marocaine » grâce à son titre « Khoyi Khoyi ». Son succès atteint la scène internationale la rendant populaire non seulement au sein du monde arabe mais aussi aux Etats-Unis et en Europe. Elle refuse cependant de quitter son Maroc natal pour développer sa carrière, croyant dur comme fer qu’un artiste se doit de réussir dans son propre pays.

Nabil Ayouch

La renommée de Nabil Ayouch à l’internationale ne surprend plus personne, son talent et son travail en ont conquis plus d’un. De Mektoub à Les Chevaux de Dieu  en passant par Whatever Lola Wants la carrière du réalisateur est parsemée de succès et de reconnaissance, et lui vaut plusieurs nomminations et prix. Ali Zaoua reste le film qui lui rapporte le plus de prix à traver le monde (21 au total), notamment celui du Meilleur Film et du Grand Prix Buster en 2000 et le Grand Prix au Cologne Mediterranean Film Festival en 2001.

Nabil-Ayouch_FIFF-de-Namur

Samira Said

Samira Said a débuté sa carrière sous le nom de Samira Bensaid durant son adolescence, performant dans le programme télévisé Mawaheb. Elle représente le Maroc en 1980 au Concours de l’Eurovision avec Bitaqat Hub et finit à la 18ème place.
Elle remporte plus de 40 prix tout au long de sa carrière.
Samira Said est une artiste engagée et très impliquée dans différentes causes humanitaire notamment pour la lutte contre le Sida.

 Najat Aatabou

Najat Aatabou est une star au succès planétaire, particlièrement connue pour sa chanson Hadi Kedba Bayna. L’auteur-compositeur-interprète débute sa carrière « par accident » puisqu’à son adolescence elle chantait lors d’un mariage lorsqu’une personne l’enregistre chantant « J’en ai marre » et en vend plusieurs copies illégalement : sa carrière est lancée.
Elle se veut féministe et souhaite à travers ses chansons améliorer la condition de la femme marocaine. Hadi Kedba Bayna devient très populaire en 1992 au sein du Monde Arabe mais aussi en France et en Espagne, et aurait inspiré Galvanize du groupe Chemical Brothers.

Laila Ouazzani

Diplomée en Développement des Ressources Humaines de l’université Al Akhawayn. Grande fan d’Harry Potter, de Mangas, de Japanime et de lecture en général, passionnée d’écriture, de danse, de cuisine, et de voyage. Ce que j’aime par-dessus tout, ce sont les sujets insolites.

Les indémodables

J'imagine mon Maroc : Et si les marocains étaient le peuple le plus heureux du monde?

12 signes qui font de toi un architecte

Et si on vous dit qu'on se lavait tous mal les cheveux ?

18 images pour illustrer les différences de langage au Maroc

Welovebuzz, le média des Millennials, à la conquête du monde arabe en 2018

Les 15 types de filles célibataires

8 statistiques étonnantes sur les marocains et le porno en 2015

12 sentiments qui nous traversent lorsqu'on cherche une place de parking

Mode d'emploi : Comment énerver un Tanjaoui

12 bonnes raisons de sortir avec un Geek