Ces reprises qui ont volé la vedette aux versions originales

Par le 10 avril 2012 à 15:52

Souvenez vous de ce morceau qui vous a longtemps accompagné alors que vous faisiez vos courses, que vous révisiez tard la nuit ou glandiez tout simplement. Ce morceau n’est peut être qu’une reprise qui a eu plus de succès (de chance ?) que le morceau original, pas forcément grâce à la qualité de la performance ou de l’arrangement, mais parce qu’il a ce quelque chose qui donne à la chanson toute sa splendeur.

WLB a établi pour vous une petite liste de ces reprises qui nous font oublier les vraies versions.

« The Man Who Sold the World » est de David Bowie et non pas de Nirvana.

Toujours aussi sombre et mystérieux, David Bowie, à travers cette chanson-titre, parvient à communiquer un climat d’angoisse et d’intrigue. Malheureusement, ni le titre, ni l’album éponyme n’ont réussi à percer dans les hits parades. Mais au moins, David Bowie aura inspiré les plus grands, en l’occurrence Nirvana…

Il faut néanmoins avouer que la version de Kurt Cobain ne laisse personne indifférent et qu’elle apporte cette touche de tristesse que David Bowie n’a pas.

 « Not in love » est d’abord une chanson de Platinum Blonde avant d’être une reprise de Crystal Castles et Robert Smith

Oui c’est bien ça, la chanson appartient d’abord au groupe canadien, pas très connu d’ailleurs, Platinum Blonde et date de 1983.

Bon, il est certain qu’une fois qu’on écoute la version de Crystal castles et la touche apportée par Robert Smith de The Cure, on n’est pas déçu de constater les changements effectués, parce qu’après tout… Robert Smith c’est Robert Smith.

« Twist and shout » s’appelait « Shake it up baby » et appartient avant tout aux Top notes

Les Beatles c’est LE groupe. Alors il est tout à fait normal que « Twist and shout » qui en a fait danser plus d’un mais qui n’est en fait qu’une reprise soit un succès planétaire.

Le morceau a aussi été repris par The Who, The Mamas & the Papas ou Bruce Springsteen mais la reprise des Beatles a tellement marqué les esprits, que tout le monde ignore que ce n’est pas l’originale.

 « I Will Always Love You » reprise par Whitney Houston, l’originale étant de Dolly Parton

1974, Dolly Parton sortait sa petite ballade country « I will always love you » après une rupture.

Certes, cette version connaît un léger succès étant donné qu’elle atteint  la première place du Billboard Country Singles à l’époque, mais force est de constater que la reprise a eu un retentissement bien plus important que la version originale en 1982, et même que ce sera cette chanson qui rendra Whitney Houston aussi populaire.

 « All along the watchtower »

de Bob Dylan, reprise par Jimi Hendrix 

Dés les premières secondes, on reconnaît immédiatement le style et le climat résolument « Rock » de Bob Dylan et on comprend pourquoi Jimi Hendrix est tombé amoureux de cette chanson à la première écoute.

Jimi Hendrix, qui reprendra plusieurs morceaux de Bob Dylan  (Like a Rolling Stone, Drifter’s Escape et Can You Please Crawl Out Your Window) est le guitariste, chanteur et compositeur le plus novateur et révolutionnaire du 20ème siècle, et cela n’étonne personne que sa version de All along the watchtower soit la plus incendiaire et soit celle qui a eu le plus grand impact.

Elève en terminale à l’école Al Jabr à Casablanca, Kenza est une passionnée d’écriture ainsi que de littérature. Elle recherche en permanence un moyen de partager ses idées et pensées et met son art au service de causes justes et humanitaires.

Les indémodables

Voici comment reconnaître un '7amed'

15 choses auxquelles tu penses après un bon couscous

10 choses qui montrent que tu as une mémoire de poisson rouge

25 signes qui font de toi un marocain

8 ''je t'aime comme...'' dont on se serait bien passé

12 mots en arabe qui devraient être intégrés au dictionnaire

Breaking Bad : 15 choses que vous ignorez probablement sur la série

13 choses qui t'arrivent quand tu commences à ramener le boulot à la maison

10 photos, 1 pays, saurez-vous deviner duquel il s’agit (2) ?

Le Coran est le livre le plus vendu de tous les temps