Cheb Khaled jugé coupable pour plagiat de « Didi »

Par le 8 avril 2015 à 8:29

Le tribunal de grande instance de Paris vient de prononcer un verdict à l’encontre du célèbre chanteur algérien, Cheb Khaled, en le condamnant d’avoir plagié la chanson « Didi » qui fut un succès monumental indissociable de la carrière du roi du raï. Le tribunal a jugé que Didi a été plagiée de la musique d’un auteur algérien connu sous le nom de Cheb Rabeh.

5884447-8765889

Commercialisée à partir de 1991, la chanson « Didi » a connu une très grande réussite partout dans le monde, notamment en Europe, en Afrique du Nord et dans l’Asie. M. Jean-Marie Guillou, l’avocat de Cheb Rabeh, affirme que cette chanson est un succès qui repose un mensonge.

La décision du tribunal à infliger au roi du rai une amende qui s’élève à 100.000 euros à verser pour le compte de Cheb Rabeh pour la réparation de son préjudice moral et une autre, de 100.000 euros, en réparation des atteintes à son droit moral d’auteur.

Suite à la décision du tribunal, la Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique (SACEM) se trouve dans l’obligation de faire bénéficier Cheb Rabeh d’une part des droits de reproduction « en tant que seul compositeur » du morceau musical.

Jeune homme avec un goût particulier pour la culture. Intéressé par la musique, le cinéma et les nouvelles technologies.

Les indémodables

9 acteurs qui ressemblent aux personnages qu'ils interprètent

9 images qui prouvent que Hassan II était un papa attentionné envers ses enfants

14 photos qui prouvent que la différence fait la beauté

7 astuces pour planifier un voyage de rêve à petit prix

Ces 8 comédiens qui ont marqué la TV marocaine

19 choses qu'on a la flemme de faire même si elles sont faciles à exécuter

8 raisons pour lesquelles le Marocain adore 'l7iou7'

Au Maroc, il est très difficile d’être ponctuel, vous voulez savoir pourquoi ?

Les 20 trucs qui font que tu détestes la plage

12 choses que les marocains attendent du nouveau chef du gouvernement