Ice and salt challenge, le nouveau défi dangereux des ados

Kenza Soulaymani

Par le 2 février 2017 à 10:32

Jeu dangereux, inconscience contagieuse ou caprice d’adolescents, le défi « ice and salt challenge » les regroupe tous les trois. Il va sans dire que depuis quelques temps, les jeunes se relaient sur les réseaux sociaux et s’adonnent à ce qu’on peut aisément qualifier de stupidité humaine : Se cramer la peau au chrono !

#iceandsaltchallenge

Une vidéo publiée par 😒Relatable😒 (@th3_h1pst3r_nugg3t) le

Un jeu qui risque de laisser des séquelles graves, des brûlures parfois au troisième degré. Cela consiste à mettre sel et glaçon sur le bras et les garder le plus longtemps possible. Un geste aussi simple qu’extrêmement dangereux. L’alerte est donnée et les parents sont avisés.

Par l’ampleur du risque encouru, ce jeu endiablé fait grand écho sur les réseaux sociaux. Le ice and salt challenge a fait tâche d’huile aux États Unis et en Grande Bretagne où là encore, avec cet esprit du défi et de la compétition, les ados vont à la limite de la souffrance, juste pour planquer une vidéo ou une photo sur les ondes.

#iceandsaltchallenge #jääjasuolahaaste #challenge #haaste

Une photo publiée par Jere Käyhkö (@jerdeh) le

Kenza Soulaymani

Diplômée en journalisme et communication. Fervente admiratrice de la Grèce antique. Passionnée d'écriture et fouineuse de nature, je saurai dénicher pour vous le meilleur du net.

Les indémodables

10 signes qui font de toi un Casaoui

Les étapes par lesquelles passe tout étudiant à l'étranger quand sa maman lui rend visite

Et si les acteurs de Walking Dead étaient Marocains ?

Ces 9 types de personnes que tu vas retrouver pendant ce Ramadan

Si vous avez fait 20 de ces 24 choses, vous êtes de véritables soeurs

Voici pourquoi il vaut mieux rester en pyjama le soir du réveillon

Les 7 questions connes qu'il faut arrêter de poser

Top 7 des sites pour des cours en ligne gratuits

Quiz : Es-tu un véritable fan de 'Vikings' ?

Photos : La preuve que la barbe est le 'maquillage' des hommes