L’agression sexuelle n’est pas la responsabilité de la victime, la preuve en clichés

Sarah Benfdil

Par le 8 mai 2016 à 17:50

Quand une personne est victime d’agression sexuelle, et principalement une femme, on s’autorise automatiquement à l’interroger par rapport à sa manière de s’habiller lors de l’incident. En plus du traumatisme causé par l’agression, la victime a droit à des remarques du genre: « Tu portais une jupe? j’en suis sûr« , « Tu crois que tes vêtements te permettront d’être tranquille dans la rue? voilà ça t’apprendra« .

Pourtant, et dans plusieurs cas, l’agression sexuelle est un crime commis contre la victime, abstraction faite de son code vestimentaire. C’est ce qu’a tenté de prouver une étudiante en photographie, Katherine Cambareri avec son projet  » Well, What Were You Wearing? ». Des clichés des vêtements que portaient les femmes agressées sexuellement:

http://www.katcphoto.com/

http://www.katcphoto.com/

http://www.katcphoto.com/

http://www.katcphoto.com/

http://www.katcphoto.com/

http://www.katcphoto.com/

http://www.katcphoto.com/

http://www.katcphoto.com/

http://www.katcphoto.com/

http://www.katcphoto.com/

Sarah Benfdil

Je suis une magicienne des temps modernes. Entre mon métier et ma passion, chaque jour je crée des choses par la seule force de mon esprit.

Les indémodables

Quiz : Choisis tes plats préférés et on te donnera le nom d’un livre à lire

10 comptes Instagram de jeunes Marocaines à suivre de toute urgence

Le Maroc d'autrefois : À quoi ressemblait la femme marocaine ?

10 bonnes raisons de visiter la ville de Chefchaoune

Découvrez les 8 bons deals ftour à Casablanca

Tu es pleurnichard? Tu te reconnaîtras dans ces points

8 choses que vous vivez si vous avez un parent prof

#FOODLOVER : Les 18 meilleurs comptes Instagram à suivre

13 choses qui t'arrivent quand tu commences à ramener le boulot à la maison

Mode d'emploi : Comment énerver un chel7