Le Maroc revient à l’heure normale après plusieurs plaintes

Laila Ouazzani

Par le 1 avril 2015 à 11:31

clock

Mise à jour : L’article était évidemment un poisson d’Avril !

Sa3a Jdida, Sa3a l9dima, on dort plus, on dort moins, le débat sans fin de cette heure d’été à laquelle très peu de personne s’adaptent prend fin aujourd’hui.

D’après le communiqué officiel du Ministère de la fonction publique, plus de 75% des employés de la fonction publique ne sont pas satisfaits de leur rendement dû au dérèglement causé par l’heure d’été, vu qu’ils dorment une heure de moins.

Non seulement leur travail est perturbé, mais le traffic se voit de plus en plus encombré et inconvénient pour le reste de la population qui elle aussi n’arrive pas à s’adapter au changement. L’heure d’été affecte non seulement l’horloge biologique de chaque individu mais également le fonctionnement de la société et de l’activité économique.

Nous revenons donc à notre heure habituelle et récupérerons notre heure de sommeil bien méritée. L’heure sera retardée de soixante (60) minutes à partir de 2h00 du matin le Jeudi 2 Avril 2015.

Laila Ouazzani

Diplomée en Développement des Ressources Humaines de l’université Al Akhawayn. Grande fan d’Harry Potter, de Mangas, de Japanime et de lecture en général, passionnée d’écriture, de danse, de cuisine, et de voyage. Ce que j’aime par-dessus tout, ce sont les sujets insolites.

Les indémodables

Quiz : À quel point es-tu attaché à ton lit ?

16 raisons de ne surtout pas visiter le Maroc

12 photos qui vont te faire tomber amoureux de l'hiver

9 preuves que les étudiants sont des cuistots à part entière

7 choses que les Marocaines aiment et détestent en même temps chez leurs mecs

8 choses qui passent dans la tête d'une fille lorsqu'elle porte une jupe

8 mots qui prennent un tout autre sens lorsque vous êtes une femme

7 types de frères et soeurs qui existent dans toutes les familles -2e partie-

Mon beau Maroc : Le lac de Lalla Takerkoust, un havre de fraîcheur au pied de l'Atlas

Ces 10 noms de marques dont on ne connaît pas la signification