Mawazine 2013 : Taio Cruz en concert de clôture de la scène OLM Souissi

Driss Slaoui

Par le 22 avril 2013 à 15:58

C’est juste après le phénoménal PSY qui assurera la première partie du concert de clôture du Festival Mawazine, le 1er Juin 2013, que nous assisterons à une prestation de la star londonienne et l’un des plus grands noms de la pop, Taio Cruz.

Auteur-compositeur et producteur, Taio Cruz, né il y a 26 ans à Londres, est d’origine nigeriane par son père et brésilienne par sa mère. Son jeune âge n’a jamais été un obstacle pour lui, puis qu’il avait déjà écrit et publié un album disque d’or et cinq singles classés à l’âge de 18 ans. La success-story du jeune londonien ne s’arrête pas là, puisqu’il gagnera un Brit Award, avant d’inclure le Top 10, et de tourner devant des dizaines de milliers de fans.

Ses 16 millions de singles dans le monde, avec plus 2 millions d’albums vendus, font de lui l’artiste anglais le plus commercialisé en Europe, en Afrique, en Amérique du Sud, en Asie et en Australie. Chose qui permettra à Taio de gagner plusieurs Awards, notamment le Billoboard Awards 2011 avec le prix Top Pop Song et les Much Music Awards 2011 pour le prix Most Watched Vidéo.

Taio Cruz – Troublemaker

Taio Cruz – Dynamite

Taio Cruz – There she goes

Driss Slaoui

Fondateur de Welovebuzz.com depuis 7 ans. Je veille, avec une superbe équipe qui accompagne l'aventure, à vous proposer le meilleur du web.

Les indémodables

Ces 12 moments où toutes les filles ressentent un plaisir extrême

9 choses qui arrivent quand ta coloc' est aussi ta meilleure amie

10 petites astuces pour avoir l'air plus intelligent très facilement

7 questions de recruteurs : Entre ce qu’ils disent et ce qu’ils veulent vraiment savoir

Voici les 10 genres de parents que chaque enfant pourrait avoir

Quiz : Tu prétends connaître toutes les villes marocaines ? Prouve-le

10 types de chauffeurs de taxi marocains

Toi aussi tu as un problème avec 'swab' ? Tu n'es pas le seul

13 métiers que nos grands-parents ne comprennent pas

5 morceaux (clairement) plagiés par David Guetta