Médecine : La simulation médicale désormais possible au Maroc

Jihane Rouzaqui

Par le 7 février 2016 à 22:18

Il se nomme Professeur MOUHAOUI, il est médecin urgentiste et réanimateur mais aussi responsable du SAMU de Casablanca, et il a rendu la simulation médicale possible avec l’équipe du Emergency Sim Center de Casablanca. Mais quels en sont les avantages ?

La réponse en 3 grands axes :

La simulation médicale :

1. Améliore grandement la formation des étudiants ; 

2. Redonne goût à la médecine ;

3. Permet d’améliorer les compétences en situation réelle.

En vidéo

Et cela va encore plus loin. En effet, une compétition sera organisée pour élire le groupe de médecins qui aura réussi au mieux les diverses épreuves : sur un scénario d’urgence médicale, 2 équipes s’affronteront tour à tour. Les équipes auront ainsi 15 minutes pour stabiliser le patient (un mannequin en l’occurence), demander des examens, les interpréter et donner un traitement adéquat. L’équipe gagnante bénéficiera d’une semaine de formation dans le plus prestigieux des centres de simulation au Canada.

Chapeau bas à ces étudiants qui, malgré l’état déplorable du système de santé, continuent à se battre pour offrir au citoyen lambda des soins de qualité, dans les hôpitaux publics quitte à offrir un sacrifice personnel. Chapeau bas à ces étudiants qui ne comptent plus sur le soutien d’un ministre qui a aujourd’hui décidé de vendre la santé de ses citoyens au secteur privé et aux assurances. Chapeau bas à ces étudiants qui, pendant une grève de 82 jours, se sont battus pour améliorer le système de santé et la condition des médecins marocains. Chapeau bas à ces étudiants internes et résidents, qui, malgré les coupures salariales,  se battent toujours, parfois même par leurs propres moyens, pour soigner des citoyens en besoin.

Enfin, chapeau bas aux professeurs et médecins, qui ont décidé de s’unir pour apprendre les gestes d’urgences et de soins sur des mannequins grâce à la simulation médicale.

Une première au Maroc, qui permettra d’améliorer la formation médicale des étudiants dans le secteur public. Etudiants, conscients de l’état alarmant du système de santé actuel mais impuissants face à un ministère qui ne leur offre plus les moyens d’exercer noblement leur métier et de soigner.

Témoignage d’un étudiant qui a souhaité rester anonyme

« Imagine, j’étais de garde aux urgences et même la radio standard ne marchait pas, l’ECG était en panne toute la matinée, et il y avait un flux de patients inimaginable. En 12h, on a dû recevoir une centaine de cas et il n’y avait que 2 internes pour les urgences du Grand Casablanca. Il ne faut pas s’étonner après que la santé dans ce bled soit aussi pourrie. »

Les médecins tirent la sonnette d’alarme. Serait-il peut être temps de dire stop au lobby que veut imposer le ministère en vendant la santé aux financements privés ? Affaire à suivre…

Jihane Rouzaqui

Blogueuse dans l’âme, mais aussi très active sur les réseaux sociaux, je serai votre Super Buzz Woman en toutes circonstances. J’utiliserai ma curiosité à bon escient afin de vous offrir le meilleur du web. Because WELOVEYOU !

Les indémodables

Ces 10 acteurs qui ressemblent physiquement à leurs personnages historiques

15 émotions par lesquelles tu passes quand tu sais que Septembre c'est bientôt

14 types de personnes qu'on trouve dans un cinéma

10 souvenirs qu'on a tous avec notre tout premier téléphone portable

5 mamans marocaines sur Instagram qui valent le détour

Les 10 types de profils Facebook marocains les plus fréquents

7 aliments qui vous rendront heureux

10 choses qui t’impressionnent à l’étranger et que tu aimerais voir un jour au Maroc

13 choses par lesquelles tu passes quand tu emménages dans ton propre appartement

Les 7 raisons pour lesquelles l'université marocaine est pire qu'une dictature