« Interview de Nathaniel Brechtmann, CEO de la Brechtmann International Corporation »

Driss Slaoui

Par le 9 septembre 2010 à 15:33

Nathaniel Brechtmann est fondateur, président et principal actionnaire de la Brechtmann Internation Corporation, société spécialisée dans les matériaux nano-technologiques. Ecoutez son histoire.

« Interview de Nathaniel Brechtmann, CEO de la Brechtmann International Corporation »

Le journaliste Andrew von Parkinson a dernièrement eu l’occasion d’interviewer le charismatique Nathaniel Brechtmann, fondateur et président de la Brechtmann International Corporation. Nous vous livrons ici en exclusivité la traduction de cet entretient édifiant sur la personnalité mystérieuse de ce scientifique et businessman.

Andrew von Parkinson : Avant toute chose, je voudrais vous remercier, M. Brechtmann, d’avoir accepté d’offrir un peu de votre temps à notre journal.

Nathaniel Brechtmann : Être une personnalité publique demande une gestion pointue de son image, et c’est un plaisir d’être ici avec vous.

AvP : Pouvez-vous brièvement vous présenter aux personnes qui ne vous connaissent pas encore ?

Nathaniel Brechtmann : Qui ne me connaissent pas encore (rires) ? Faisons simplement. Je suis le fondateur et actuel président de la Brechtmann International Corporation, société qui aujourd’hui s’impose parmi les plus grands sur le marché des nano-technologies.

AvP : Vous avez justement créé cette société qui porte votre nom à l’âge de treize ans seulement. Pouvez-vous nous parler plus en détails de ce tour de force ?

Nathaniel Brechtmann : La Brechtmann International Corporation n’est pas née du hasard si je puis dire. Tout a commencé peu après mon quatrième anniversaire, alors que ma mère venait de décéder dans un tragique accident de voiture. Certains enfants vont voir des psychologues pour parler des cauchemars qui hantent alors leurs nuits, d’autres préfèrent se réfugier dans un monde de verre isolé d’une réalité trop douloureuse à cet âge. J’ai plus au moins opté pour la seconde possibilité, sans totalement m’isoler en fait. Dans les semaines qui ont suivi, mon père m’a offert un livre de mathématiques assez simples que j’ai assimilé en l’espace de quelques jours. Et c’est ainsi, de fil en aiguille, que j’ai monté mon niveau en sciences assez rapidement.

AvP : Tout ceci est très impressionnant. Quelle fut l’étape suivante de cette irrésistible ascension ?

Nathaniel Brechtmann : Ensuite, il me conviendra de rester vague. Mon père et moi avons quitté la Suisse et les souvenirs douloureux qui y restaient pour partir aux Etats-Unis, à New-York plus précisément. L’état m’a alors remarqué et m’a placé dans une institution spécialisée dont je ne peux malheureusement pas vous parler. Je peux simplement vous dire qu’en ces quelques années de travail acharné j’ai acquis des connaissances pointues dans les domaines spécifiques qui sont aujourd’hui les domaines de prédilections de la Brechtmann International Corporation.

AvP : Cette institution semble assez mystérieuse. A quel âge en êtes-vous sorti et combien étiez-vous ?

Nathaniel Brechtmann : J’en suis sorti à douze ans, et nous étions une quinzaine de tout âge avec des roulements chaque année.

AvP : Vous avez donc, un an après être sorti de cette école, fondé la Brechtmann International Corporation.

Nathaniel Brechtmann : Pendant ces années d’études, j’ai eu l’occasion de rencontrer quelques uns des esprits que je respecte le plus au monde. Nos heurts intellectuels m’ont permis de trouver les fonds et les équipes pour fonder cette société, dominée au départ par un projet d’exosquelette dont j’avais posé les fondements.

AvP : En effet, ce projet d’exosquelette a fait couler beaucoup d’encre à l’époque, soit en 2006 déjà. Où en est-il aujourd’hui ?

Nathaniel Brechtmann : Certains des brevets de cet exosquelette ont été vendu à des entreprises privées, et ce dans le but d’assurer la viabilité financière de la Brechtmann International Corporation. Aujourd’hui, l’exosquelette est totalement fonctionnel, mais la commercialisation n’est pas prévue pour le moment à cause de, comme vous le savez sans aucun doute, les dangers qu’il pourrait présenter s’il venait à être détourné de sa cause première. Ainsi, il est actuellement propriété des Etats-Unis.

AvP : La Brechtmann International Corporation a su s’imposer. Comment avez-vous réussi à devenir la réelle puissance mondiale sur laquelle il faut compter ?

Nathaniel Brechtmann : Ecoutez, je vais vous le dire. Cette société est un partenariat de puissances industrielles et intellectuelles que j’ai construit de mes propres mains. Mes équipes font partie des meilleures de la planète, et nous avons innové sur un secteur (ndlr : des nano-technologies) qui ne trouvait pas ses leaders. Aujourd’hui, je suis à la tête d’un empire de 14 milliards de dollars, mes produits n’existent que chez nous et j’ai été élu milliardaire de l’année dernière par le magazine Borfes. C’est comme ça qu’on devient une puissance sur laquelle on doit compter.

AvP : Dans vos apparitions publiques, vous aimez vous jouer de votre arrogance et d’un cynisme rare chez les hommes d’affaires. Existe-t-il un autre homme derrière le dirigeant à la poigne de fer ?

Nathaniel Brechtmann : Évidemment. Je suis cet homme à la vie comme aux affaires, mais si vous me demandez si j’ai un coeur, c’est évidemment le cas. J’ai dernièrement fait un don de 10 millions de dollars pour la création d’écoles en Afrique, car je suis de ceux qui pensent que le savoir ne devrait pas être obstrué par les barrières de l’argent. De même, si vous me demandez si je suis une personne normale, c’est également le cas. Je suis musicien (ndlr : pianiste), amateur de sensations fortes et j’ai des relations sexuelles (rires).

AvP : Merci beaucoup à Nathaniel Brechtmann pour cet entretien, nous vous souhaitons une très bonne continuation.

Nathaniel Brechtmann : Merci à vous Andrew.

Driss Slaoui

Fondateur de Welovebuzz.com depuis 7 ans. Je veille, avec une superbe équipe qui accompagne l'aventure, à vous proposer le meilleur du web.

Les indémodables

10 façons de rester toujours motivé

10 situations inévitables pendant la préparation d'un exposé

10 choses à dire à ta maman tout de suite

Les 10 meilleurs joueurs de Poker marocains

Tu sais que tu es un cinéphile quand...

14 signes qui te font 'lfercha' quand tu es amoureux

Tu as utilisé MSN Messenger si...

10 bonnes raisons de ne jamais sortir avec un étudiant en médecine

8 signes qui font de toi un grand passionné de 'atay'

7 points en commun entre les Rbatis et les Fassis