Performance spectaculaire de Jennifer Lopez à Mawazine

Par le 30 mai 2015 à 15:01 - 50 réactions

IMG_0721

Le coup d’envoi de la 14ème édition du Festival Mawazine Rythmes du monde a été lancé : Jennifer Lopez a mis le feu sur la scène de l’OLM Souissi devant plus de 160 000 festivaliers.

L’incontournable Bomba Latina n’a pas manqué de nous surprendre par son entrée fracassante avec son dernier tube «  Booty » qui a provoqué une vague d’enthousiasme chez le public marocain.

Offrant une panoplie de chansons et de tubes qui ont fait son succès, JLo les a accompagnés d’incroyables chorégraphies débordantes d’énergie. La jeune maman de 45 ans, n’a pas manqué de nous dévoiler ses formes à travers ses différentes tenues très (très) sexy.

Jennifer nous a offert une ouverture qu’on ne risque pas d’oublier. Rendez vous ce soir pour le concert de Pharrell Williams !

IMG_0641

 

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Jacob Zawaq / Mawazine

Etudiante en école de commerce et gestion, je me passionne pour les arts (plus précisément la musique et la photographie). Mon hyperactivité me pousse à toucher à tout et à surtout découvrir de nouvelles choses.

Les indémodables

13 astuces beauté pour cheveux bouclés

15 choses que seuls les enfants de parents divorcés peuvent comprendre

8 résolutions ramadanesques qu'on se fait chaque année

25 signes qui font de toi un étudiant en architecture

Les personnalités arabes qui ont marqué l’histoire

Quiz : À quel point es-tu R'bati ?

20 choses que seuls les mordus de livres peuvent comprendre

15 choses dont le Marocain ne peut pas se séparer

12 signes que tu dépenses beaucoup trop d’argent

Photos : Les marocaines comme nous ne les avions jamais vues