Tizi-Averty : Ces 5 ministres marocains les moins populaires

Kenza Soulaymani

Par le 18 avril 2016 à 20:32

Avoir des valeurs morales c’est bien, une obédience politique c’est cool, les utiliser pour siéger au parlement, intelligent. Toujours est-il que pour garder sa notoriété il faut d’abord respecter ses promesses. Faute de cela, être au minimum maître de son image de marque, la préserver et surtout faire attention à son discours lorsqu’on s’adresse au peuple. Eh oui, nous ne sommes pas stupides les gars.

Les dérapages médiatiques ne sont pas esquivés d’un coup de revers et peuvent nuire sérieusement à l’image du politicien. C’est ce qu’a démontré le dernier baromètre politique Tizi Averty. Un sondage réalisé Mars dernier par Internet auprès de 1 098 personnes.

Il en ressort:

1. Charafat Afailal

Ah! Notre ministre préférée. Evidemment, tout le monde se souvient de son passage à Al Oula. Interpellée sur la question des retraités parlementaires, Charafat Afailal fait une grosse dérive qui affecte profondément son image. On vous rappelle tout de même sa fameuse phrase «Un parlementaire travaille toute sa vie pour ne toucher à la fin que deux francs».

2. Hakima Elhaité

Hakima_el_Haiti_898159164
Elle, c’est la superwomen du gouvernement. Elle travaille 22 heures par jour. Quel exploit !

3. Mustapha El Khalfi

Invité au micro d’Europe1, le porte parole du gouvernement Mustapha El Khalfi, s’est révélé un champion de la communication. Plus encore, il a excellé dans la clarté. Le pauvre journaliste s’est trouvé face à un dur à cuire, il n’a pu lui soutirer le moindre petit mot sur la brouille diplomatique franco-marocaine.

4. Rachid Belmokthar

_blmkhtr
Le ministre de l’éducation nationale manque de punch face à un Benki envahisseur. Ce qu’on reproche à Belmokhtar, c’est le fait de ne pas avoir eu une riposte musclée face au chef du gouvernement qui l’accuse de prendre unilatéralement la décision d’introduire des matières en langue française.

5. Salaheddine Mezouar

d838dff6b0b95881bd544fdfd0197077
Il n’est pas au bas du podium en tant que ministre, c’est notre chancellerie, dans sa globalité, qui a fait échec dans le dossier du Sahara face à une Algérie très opérationnelle sur le terrain diplomatique.

Kenza Soulaymani

Diplômée en journalisme et communication. Fervente admiratrice de la Grèce antique. Passionnée d'écriture et fouineuse de nature, je saurai dénicher pour vous le meilleur du net.

Les indémodables

10 tristes réalités que la fille marocaine vit chaque jour

Et si le Barça rejoignait la Botola Pro ? Imaginons les scénarios possibles

12 astuces qu'on a tous utilisées bien avant pour économiser de l'argent

Top 5 des chats les plus chers du monde

22 raisons pour lesquelles on déteste l'été

En Images : Toutes ces fois où Feu Hassan II a prouvé qu'il avait du style

10 choses qui caractérisent ces génies qui obtiennent la moyenne pile-poil

Photos : Et si on on personnifiait les nuages ?

10 façons de rester toujours motivé

6 choses que tout le monde fait en voyage