Un message secret lisible seulement par les enfants

Par le 8 mai 2013 à 14:50

Dans le but d’aider les enfants maltraités en toute discrétion, l’association espagnole A.N.A.R. ; Ayuda a Niños y Adolescentes en Riesgo (Aide aux enfants et aux adolescents à risque) a eu l’ingénieuse idée de lancer une campagne publicitaire très particulière. Le piège réside cependant dans le fait qu’elle est destinée à deux audiences différentes mais que la seconde audience est la seule à pouvoir lire le message secret qui lui est adressé.

L’idée est la suivante : il s’agit d’une part (et aux yeux des adultes et agresseurs) d’une simple campagne publicitaire anti-maltraitance à l’égard des enfants affichant le message suivant : « Parfois, la maltraitance des enfants est seulement visible à l’enfant qui en souffre. » Ceci est un clin d’œil à ce qui suit puisque les enfants sont justement et littéralement les seuls à pouvoir lire le second message qui leur est adressé afin que leur agresseur ne puisse se douter de rien. De ce fait, tandis que le l’adulte pourra uniquement lire le message cité ci-dessus, l’enfant, quant à lui, lira la phrase suivante accompagné du numéro de téléphone de l’association : « Si quelqu’un te fait du mal, appelle-nous et nous t’aiderons.»

Le mécanisme qui se cache derrière ce concept subtil est une astuce bien plus élémentaire qu’elle n’en a l’air. Il s’agit simplement de jouer avec les angles de vue du fait qu’un adulte d’une certaine envergure n’a pas le même angle de vue qu’un enfant de petite taille. C’est pourquoi l’agence GREY SPAIN a pensé à mettre en place un message que seuls des êtres de très petite taille, en d’autres termes des enfants auront la possibilité physique de lire. L’enfant en détresse pourra par la suite contacter la ligne privée et anonyme mise à sa disposition par l’A.N.A.R. et exposer sa situation à des adultes qualifiés qui s’occuperont de lui comme il se doit.

secretmessage

Grace à cette technique, les enfants victimes de maltraitance peuvent recevoir le message qui leur est exclusivement destiné par l’association même s’ils sont accompagnés de leur agresseur.

Âgée de 20 ans, je suis étudiante en communication à Al Akhawayn University à Ifrane. Fascinée par l’actualité insolite, je saurais vous dénicher des sujets pour le moins surprenants.

Les indémodables

Archiatric, le projet qui représente architecturalement les troubles mentaux

Tu sais que tu grandis quand...

Mon beau Maroc : Salé, berceau de civilisations millénaires

12 raisons pour lesquelles vous ne perdez pas de poids

Ce qui se passe dans la tête d'une fille lorsqu'elle lit le téléphone de son copain

Les 18 jeux qui font de toi un vrai gamer

Les examens approchent, voici 17 types d'étudiants qu'on rencontre durant cette période

Top 7 des métiers que vos parents marocains ne comprendront jamais

Mon beau Maroc : Ouarzazate, le désert hollywoodien

13 situations que seuls les dépensiers connaissent