Viré de son travail car il ne voulait pas changer de prénom

Par le 16 septembre 2014 à 10:54

Il s’agit de Mohammed Kotbi, un marocain qui travaillait depuis 28 ans au fameux hôtel le Waldorf Astoria à Manhattan, New York. L’histoire de cet homme remonte à 2012 et n’a été révélée par le New York Post qu’hier. Mohammed travaillait dans cet hotel de luxe comme serveur de banquet jusqu’en 2012, l’année pendant laquelle il s’est retrouvé à la porte.

Pourquoi ? Mohammed Kotbi a simplement refusé de changer de prénom et de porter un badge avec le nom d’Hector ou bien Edgar, loin de toute connotation musulmane. Le serveur a refusé, a porté plainte contre l’hôtel pour discrimination et s’est donc retrouvé suite à cela viré de son poste après 28 ans de bons et loyaux services.
La justice s’est prononcée en la faveur de l’homme de 52 ans qui a été dédommagé de 17 500 dollars. Néanmoins, ce dernier ne compte pas en rester là et déclare qu’ils l’avaient détruit et que c’était le seul travail qu’il n’avait jamais eu. Il compte donc déposer une nouvelle plainte au cours de cette semaine pour représailles illégales auprès de la cour suprême de Manhattan. Son avocat a également déclaré au New York Post que si justice n’est pas faite, il se tournera vers la communauté pour préparer des manifestations devant l’hôtel en question, qui fait partie du groupe Hilton Hotels. Comme quoi une histoire de prénom n’est jamais à prendre à la légère !

Etudiante de 21ans en 4eme année à l’ENCG de Tanger. Une passionnée de la culture et de l’événementiel, je fais en sorte de vous apporter tout ce qui buzz dans ces deux sujets.

Les indémodables

20 proverbes populaires que tout Marocain a déja entendus

Réponds à ces 7 questions et on te donnera un dessin animé à regarder ce week-end

6 choses (non dégueulasses) à savoir sur le pipi

18 signes qui font de toi un (vrai) Rajaoui

13 choses qui t'arrivent quand tu commences à ramener le boulot à la maison

Spectre : 7 raisons d'aller voir le nouveau 007

Découvrez les conseils des twittos les plus loufoques pour réussir sa lettre de motivation

Mon beau Maroc : Ouarzazate, le désert hollywoodien

Les oeuvres les plus bluffantes du Body-painting

7 questions de recruteurs : Entre ce qu’ils disent et ce qu’ils veulent vraiment savoir