fbpx

10 types de personnes que tu rencontres à L’Boulevard

Par - 93 réactions

L’Boulevard, ou le festival le plus original qui existe dans le royaume du tajine, est enfin là. Muni d’un nouveau sponsor, de beaucoup de volonté et d’une très belle affiche signée Normale, l’équipe organisatrice s’est investie à 100% pour réussir cette édition qui s’annonce haute en couleurs.

Publicité

Très attendu par son public, le retour du festival représente une bouffée d’énergie pour de nombreux Casablancais assoiffés de musique libre et gratuite. Surtout que l’année dernière, L’Boulevard n’a pas pu se faire faute de moyens financiers comme l’a bien souligné Hicham Bahou, co-fondateur du festival alternatif : « l’organisation d’une manifestation culturelle est toujours dépendante des initiatives privées et pas assez des financements publics ».

Fidèles à nos habitudes, on vous laisse découvrir les différents types de gens que tu peux croiser à L’Boulevard.

Publicité

1. Le chasseur d’artistes

Il suit les artistes, espionne leur story Insta, et vérifie même leurs traces de pas. Le tout pour une photo à ajouter à sa collection.

2. Le sous estimé

Texte aiguisé, flow glacial, gestuelle digne d’un natif du Bronx, rien à dire. Le talent, il l’a. Il a juste besoin de sa chance, et heureusement il est à la bonne adresse, le tremplin est fait pour des gens comme lui.

3. Le « wanna be » rappeur

Il a la volonté, l’instru, le look, mais seul problème : le talent n’est pas au rendez-vous.

4. Le « liveur »

Il a son tel à la main, une batterie externe, et se prend pour un spielberg des temps modernes. Le tout pour une audience de 4 personnes.

5. Monsieur coupe très à la mode… euh voire même un peu trop

Il est souvent avec celle qui se teint les cheveux en vert, rose ou violet, et ils forment un très beau couple.

6. Le critiqueur

Le genre qui trouve qu’il y a trop de monde, trop de bruit, trop de mal habillés, trop de « morveux » voire même trop de musique. C’est le genre qui ne profite pas du moment et trouve toujours du mal à danser.

7. L’habitué

Il est la tous les ans, et connaît tout le monde depuis les gars de la sécurité jusqu’aux artistes.

8. Le défoncé

Souriant, harmonieux et zen, il profite du moment comme il peut. Par contre, il ne refuserai pas un petit canapé en face de la scène, histoire de profiter encore plus.

9. Le danseur

Il est à fond dans son rituel, parfois on dirait qu’il est en train d’invoquer Shenron de Dragon Ball.

10. Le un peu bourré

Il essaie de le cacher et croit même qu’il a réussi, seul problème : même Togomori l’a démasqué.

Publicité

Les indémodables

9 bonnes raisons de ne pas se tatouer le nom de son chéri sur le corps

13 phrases que tu entends à chaque réunion de famille

Voici pourquoi le Black Friday n'est pas vraiment fait pour les Marocains

7 choses à ne surtout pas dire à une femme

L'Asie comme vous ne l'avez jamais vue

Photos : Et si on on personnifiait les nuages ?

9 raisons d'adorer les trains marocains

Animal de compagnie : 5 raisons pour adopter au lieu d'acheter

10 blogueuses beauté marocaines qu’il faut absolument suivre sur Instagram

16 moments que vivent les mordus de lecture et que personne d'autre ne comprendra