fbpx

2014 : Une année record pour le tournage de films étrangers au Maroc

Avatar

Par le 7 mars 2015 à 18:36

En 2014, 120 millions de dollars, soit l’équivalent 1,159 milliards de dirhams, ont été dépensés par des producteurs étrangers au Maroc

Publicité

38 productions étrangères ont été tournées dans le Royaume en 2014, selon Sarim Fassi-Fihri, directeur du Centre cinématographique marocain, rapportant 120 millions de dollars, plus de 5 fois le bénéfice de l’année précédente qui n’avait été que de 22 millions de dollars. Ce record est attribuable à la présence d’équipes de tournage expérimentées ainsi qu’à la stabilité du pays.

Pourquoi le Maroc attire-t-il autant de productions ?

Publicité

Pour la région du Moyen-Orient, nous sommes pratiquement le seul à pouvoir garantir la paix et la stabilité. – Sarim Fassi-Fihri

Plusieurs superproductions ont choisi le Maroc en 2014. Celle qui a fait le plus de bruit est incontestablement Mission Impossible 5, qui a nécessité d’énormes moyens pour le tournage, comme la fermeture complète d’un tronçon d’autoroute pendant une dizaine de jours.

tom-cruise

À noter que le tournage du prochain James Bond et le controversé The American Sniper, de Clint Eastwood, auront lieu également au Maroc.

Avatar

Passionné de voyages, de tennis et de nouvelles technologies, je vous offre ma perspective et une couverture du buzz, du divertissement et de l'actualité en direct de Montréal.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Fais ce quiz et on te révèlera ton cadeau pour la Saint-Valentin

Tu sais que tu as une famille recomposée quand...

4 jeux à essayer sur votre smartphone pendant ce confinement

11 preuves que c’est tellement plus génial de rouler en 4x4

8 fausses idées que tout le monde se faisait sur la vie d'adulte

16 étapes par lesquelles passe ton téléphone

Nos Instagram Awards : 21 comptes marocains engagés à suivre en 2021

Une série Harry Potter verra le jour

14 des plus beaux surnoms de villes marocaines

7 films qu'il faut voir plus d'une fois pour les comprendre