7 choses que vous ignorez probablement de notre Hymne National

Rania Sawas

Par - 146 réactions

L’hymne national, ce chant qui nous rassemble tous, qui nous prend dès ses premières paroles « Manbita l2a7raaaar » et nous repose au slogan final « ALLAH AL WATAN AL MALIK ».

Si nous le connaissons tous par coeur, cet hymne porte en lui une histoire et quelques secrets, que voici :

1. L’hymne national a été composé par un Français

Le capitaine et chef de musique à la garde chérifienne, Léo Morgan.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. Sous le règne de Moulay Youssef, pendant le Protectorat, sur ordre du Général Lyautey

3. C’était « l’hymne chérifien » avant de devenir notre hymne national

La musique avait été composée pour saluer le Sultan à chacun de ses passages.

4. Ce n’est qu’en 1969 que des paroles y ont été ajoutées, par Ali Squalli Housseini

Soit plus de 10 ans après notre Indépendance.

C’était l’initiative de Hassan II, le Maroc avait été qualifié pour la Coupe du Monde de Football l’année d’après, il nous fallait donc un hymne national.

5. Hassan II lui-même a ensuite corrigé les paroles

6. Ce n’est qu’en 2005 que la musique et les paroles ont été fixées officiellement en tant qu’Hymne National marocain, il y a 12 ans

Sous le règne de Mohamed VI donc.

7. Maître Gims nous a fait chanter notre propre Hymne National à Mawazine
Rania Sawas

Libanaise, Marocaine et actuellement Parisienne, c'est avec un regard sarcastique et par moment critique que je tâcherai de welovebuzzer

Les indémodables

Les superstitions marocaines les plus farfelues

8 choses insolites qui t'arrivent à l'approche de ta soutenance

11 choses qui t'arrivent quand on passe à l'heure d'hiver

Top 8 des scènes mythiques de Game of Thrones

Voici comment se rafraîchir pendant le Ramadan quand il fait très chaud

Quiz : Quel politicien Marocain es-tu ?

Top 5 des meilleurs projets architecturaux au Maroc

15 villes Marocaines décryptées en infographie

13 galères par lesquelles tu passes quand tu veux étudier à l'étranger

Les acteurs de Game of Thrones entre réalité et fiction