8 raisons qui font que les jeunes marocains ne s’intéressent pas à la politique

Abdelouahed Ben Talha

Par le 16 septembre 2017 à 16:47

Au Maroc, la politique est un domaine qui intéresse peu, ou pas, les jeunes. Pourtant, c’est sur ce terrain que se joue leur avenir et se tracent toutes leurs perspectives. Voici en 8 points les principales raisons qui font que nos jeunes se désintéressent de la politique.

1. Ignorance et analphabétisme

Selon le dernier recensement de 2014, il y a près de 32% de Marocains qui ne savent ni lire ni écrire. Un chiffre dont nous pensons qu’il était sous-évalué, et qu’il a surtout empiré aujourd’hui.

yabiladi.com

2. Manque de conscience politique

Pour s’intéresser à la politique, il faut en connaître les enjeux. Encore faut-il être éduqué.

huffpostmaghreb.com

3. Manque de confiance « auprès des » politiques

Au Maroc règne majoritairement l’idée du tous pourris. Non contents de ne pas s’y intéresser, les citoyens  marocains n’ont malheureusement pas confiance en leurs institutions.

rfi.fr

4. Un système politique conçu pour n’offrir aucune alternance

Notre système électoral est taillé de sorte à ce qu’aucun parti politique ne triomphe aux élections. Sans avoir de majorité confortable, personne ne peut jamais gouverner. L’obligation du compris devient une obligation de compromissions, et au final, c’est le citoyen marocain qui perd.

couscoop.com

5. Un système où les jeunes n’ont pas leur place

Les jeunes ne peuvent pas se reconnaître dans un système incarné par une classe politique d’un autre temps.

goud.ma

6. Un système qui n’a pas su suivre son époque

Nous vivons à une époque où tout est accessible via Internet et télévision. Quand les Marocains voient comment cela se passe ailleurs, ils ne peuvent que se lamenter sur ce qu’on leur propose chez eux.

Huffpost.com

7. Une classe politique qui ne donne pas l’exemple

Les scandales ne manquent pas, alors que le statut de « politicien » confère un devoir de réserve plus important encore que pour tout autre corps de métier.

bladi.net

8. Une jeunesse trop distraite pas son quotidien et ce qu’elle endure

« Tchermil », viols, scandales éducatifs et sanitaires… Notre quotidien est trop chargé d’horreurs pour penser à quoi que ce soit d’autre.

actu-maroc.com

Abdelouahed Ben Talha

Je suis passionné de nutrition et de gastronomie marocaine. Mon combat est de faire reconnaître que les deux sont complémentaires. Je suis également passionné de voyage et de découvertes, mais on dit que la plus belle chose à offrir au monde c'est soi. Alors j'aime les traditions et voue un culte déraisonné pour celles de notre pays.

Les indémodables

9 choses qui se passent quand tu rencontres tes amis d'Internet pour la première fois

17 plats répugnants que vous devriez essayer un jour

Ces prénoms de filles marocaines qui s'écrivent de 36 000 manières différentes

12 choses qu’un 'me3gaz' sait très bien faire

12 choses qui t'arrivent quand tu es super mn7ouss

11 choses gratuites pour t'aider dans ta vie d'étudiant

Auto-école : Les perles des moniteurs

10 pires types de gens à la caisse du supermarché

Les 5 meilleurs bodybuilders marocains

La Mecque entre hier et aujourd’hui, un merveilleux voyage dans le temps