fbpx

A Laâyoune, deux personnes sont passées devant la justice à cause de l’affaire des sextapes du “raki”

Par le 15 avril 2021 à 14:27

Le scandale à caractère sexuel qui a secoué la ville de Laâyoune et Dakhla a mené à l’interpellation des auteurs de la diffusion des enregistrements, la semaine dernière. D’après le quotidien Al Akhbar, relayé par Le360, les accusés sont passés, ce mercredi 14 avril, devant la juge à Laâyoune.

Publicité

L’affaire avait éclaté suite à la diffusion publique, sur une grande échelle, de dizaines de vidéos, en début de ce mois, où un raki était “en plein rapports sexuels avec ses clientes, des victimes dont il abusait et exploitait la détresse psychologique”. De nombreuses femmes mariées faisaient partie de ces victimes.

Publicité

Les femmes ont été filmées à leur insu “au cours de rapports sexuels qu’elles ont eu avec avec un raki qu’elles étaient venues consulter à d’autres fins”.

Les deux auteurs des vidéos sont poursuivis pour « diffusion de vidéos à caractère pornographique », « vol qualifié », « violations répétées du domicile d’autrui », « diffusion de photos privées de personnes sans leur consentement ».

Le raki, en fuite, est pour le moment introuvable. Il aurait quitté le Maroc. D’après la même source, le charlatan filmait lui-même les ébats avec son téléphone portable. Les femmes apparaissent clairement dans les enregistrements filmés dans la chambre de la même personne.

Le smartphone du raki a été volé par deux jeunes de Laâyoune qui ont diffusé les images sur les réseaux sociaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

7 bonnes raisons de regarder Game of Thrones

Vous êtes un/ une accro au shopping online, voici 5 astuces pour éviter de se faire arnaquer !

10 types de voisins que tu trouveras dans un quartier marocain

22 avantages de vivre à Tétouan

14 photos qui feront plaisir aux perfectionnistes

Classement des 10 plus vieux musées au Maroc

Quiz : Quel type d'étudiant es-tu?

8 livres marocains qui ne vous laisseront pas indifférents

Incroyable mais vrai : Ian Francis, ou l'homme qui a échappé à la mort 27 fois 

L'histoire derrière les couleurs des objets de la vie quotidienne