Affaire de harcèlement d’une mineur : Careem nous apporte ses explications

Anas Hanine

Par le 7 août 2018 à 19:33

Les réseaux sociaux marocains relatent depuis une semaine une affaire de harcèlement, dans laquelle une jeune mineur serait impliquée. Selon son récit, un conducteur affilié à la société de tranport Careem l’aurait importunée. La jeune demoiselle a partagé les détails de sa mésaventure sur Internet, où elle trouvera la compassion et l’irritation des internautes.

Nous avons joint la société pour avoir sa version des faits.

article19.ma

Contexte des faits et réaction de Careem

La jeune fille dit avoir été victime de harcèlement sexuel au hasard d’un trajet avec la société Careem. Selon elle, dès son installation à l’intérieur de la voiture, le conductueur se serait permis des propos très déplacés au vu de leur connotation et de la dignité de la jeune demoiselle, avant de monter en gravité, et des passer aux attouchements physiques. La jeune fille précise que le chauffeur n’était pas sans savoir qu’elle était mineur, et que cela n’aurait pas calmé les ardeurs de son agresseur, bien au contraire.

Effondrée par cet épisode, la jeune fille explique qu’elle est arrivée chez elle en pleurs, où elle trouvera ses parents, à qui elle racontera sa mésaventure. Ceux-ci l’emmèneront directement au commissariat en vue de porter plainte.

instagram.com/lardoisedesarah

Joint par notre rédaction, le service de presse de Careem répond : « Nous avons effectivement reçu une plainte qui va dans le sens de ce que les réseaux sociaux ont relaté, après que la famille de la jeune fille nous en a informés. Nous sommes actuellement en contact permanent avec la famille à qui nous présentons notre plus grand soutien et nos meilleurs sentiments de compassion. »

Le degré de responsabilité de la société

Toujours selon les dires de la jeune fille, la police aurait pris contact avec le directeur de communication de Careem afin de demander la coopération de sa société. Ce dernier l’aurait renvoyée dans ses 22 en lui expliquant que tout cela n’était pas de son recours. Pire, la jeune mineur affirme qu’aucune disposition n’aurait été prise contre celui qui l’aurait importunée.

instagram.com/lardoisedesarah

Le responsable joint par nos services a démenti cette version des faits, et nous a expliqué qu’au contraire la société avait géré ce dossier avec l’importance et le sérieux nécessaires. Il ajoute que la société a pris l’initiative de joindre la mère de la victime à qui elle a fait part de tout le soutien nécessaire en attendant que la vérité soit établie.

Le sort du conducteur

La victime affirme détenir toutes les preuves nécessaires pour accabler son bourreau, et qu’elles ont été présentées à nos autorités en vue du traitement de ce dossier. Selon elle, la police a rapidement identifié le conducteur grâce à son numéro de téléphone. Elle insiste également sur le fait qu’elle ne lâchera jamais l’affaire, jusqu’à ce que justice lui soit rendue, peu lui importe si  » Careem me soutient on non« .

instagram.com/lardoisedesarah

Pour sa part, le service de communication de Careem affirme avoir mis à pied son conducteur. Ce dernier dit avoir reçu des convocations de la part de nos autorités, auprès desquels il aurait été auditionné, avant d’être remis en liberté.

Affaire à suivre.

Anas Hanine

Mon moteur dans la vie, c’est de contribuer à la bienveillance envers nous et entre nous. À l’aise avec les différences de cultures, j’ai à cœur de développer mes qualités et apprendre de nouvelles choses, notamment dans le domaine de l’amélioration de soi. La pensée positive m'est une vertu.

Les indémodables

8 signes qui prouvent que vous êtes dans la Friendzone et que vous devriez en sortir ASAP

15 pensées qui te traversent l'esprit quand tu es dans une salle d'attente

12 moments que tout utilisateur de Windows Phone reconnaîtra

Mon beau Maroc : Salé, berceau de civilisations millénaires

Ce qui t'arrive quand tu vis seul(e) pendant le Ramadan

Le Maroc de Yamat Cyber, c'était ça...

10 choses que tu as faites à ton grand frère et que tu n'as jamais avouées

Pourquoi les Marocains ne perdent pas de poids durant Ramadan ?

Vous ne devinerez jamais l'origine de ces 13 mots en Darija

7 endroits où prendre un brunch à moins de 150 dhs à Casablanca