Après la fermeture de son institut, El Mehdi Meniar devrait payer 3 millions de dirhams

Par le 31 janvier 2019 à 12:23

Alors que les autorités locales de Casablanca viennent de lui fermer son institut privé ainsi que ses annexes, El Mehdi Meniar serait pointé du doigt par la direction générale des impôts (DGI). 

Publicité

Instagram – El Mehdi Meniar

Selon Le Site Info, qui cite une source autorisée, le « professeur miracle » n’aurait pas réglé « ses derniers impôts, qui sont estimées à 3 millions de dirhams. »  La DGI compte s’attaquer au dossier du jeune marocain, qui est dans la tourmente et risque une lourde sanction, s’il ne règle pas ses impayés ».

Pour rappel, le Ministère de l’Education nationale de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique avait récemment publié un communiqué officiel, dans lequel il indique que « dans le cadre des opérations de suivi et de contrôle effectuées par les commissions provinciales mixtes des établissements privés et des centres d’enseignement de langues dans différentes régions, les autorités locales ont fermé  « l’Institut El Mehdi Meniar » ainsi que ses annexes, suite au manque d’autorisations requises délivrées par le département de tutelle ».

Publicité

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

8 personnes que tu retrouves lors d'un dîner de famille marocain

12 choses que tu fais pour prouver ton amour à ta voiture

Tu sais que tu as grandi en faisant de la danse classique quand...

Les Doodles d'un réalisateur belge font ravage sur Instagram

10 choses que tu ressens en pensant à la rentrée

12 fois où les traducteurs de séries ont sérieusement déconné

Negafa, Guerrab... ces métiers propres à notre culture

Les 11 types de personnes qu'on trouve souvent dans un groupe Facebook

Native Advertising : 10 bonnes raisons de choisir Welovebuzz

17 choses qui t'arrivent forcément quand tu portes des lunettes de vue