fbpx

Au Québec, 2 Marocains élus à l’assemblée nationale

Par le 5 octobre 2018 à 14:40 - 668 réactions

Les success stories de Marocains outre-Atlantique ne cessent de faire notre fierté.

Publicité

Récemment, c’est dans le domaine de la politique que 2 Marocains se sont démarqués au Canada.

Les élections législatives de ce lundi ont été marquées par l’entrée de Moncef Darraji et Marwa Rizqy à l’Assemblée nationale du Québec.

Publicité

Journalmetro.com

Ainsi, les 2 jeunes marocains ont largement remporté deux sièges parlementaires au profit du Parti libéral du Québec (PLQ).

Comme rapporté par nos confrères de leseco.ma, pour Moncef Darraji, le PLQ est « un parti proche des immigrants et qui prône les libertés individuelles« .

Lemag.ma

D’une part, Moncef Darraji a longtemps joué un rôle d’envergure dans le domaine social et économique au Québec.

Il a été élu dans la circonscription électorale de Nelligan à Montréal

Leseco.ma

22.406 voix, un nombre conséquent qui en dit long sur le succès de ce jeune natif de Marrakech.

À l’autre bout du monde

D’autre part, dans la circonscription de Saint-Laurent, à Montréal également, c’est Marwa Rizqy qui a remporté un siège parlementaire haut la main avec 17.953 voix. 

Une entrée « fracassante » de 2 Marocains à l’assemblée nationale qui nous rend très fiers.

Assoiffée de découverte et d’aventures, passionnée de voyage et d’écriture... Ma muse ? Mon pays, source de mes pensées, mes coups de gueule, mes écrits.

Publicité

Les indémodables

Quiz : Quelle saison es-tu ?

Mode d'emploi : Comment énerver un Slaoui ?

Les choses qui t'arrivent quand tu prépares ton cv

8 choses insolites qui t'arrivent à l'approche de ta soutenance

11 mensonges que nous avons tous sortis à nos petits frères et sœurs

8 bonnes raisons de se teindre les cheveux

19 phrases que tu t’es dit quand tu as utilisé un shampooing sec pour la première fois

6 choses à faire après une rupture

Le parcours de chaque Casaoui avec les moyens de transport au quotidien

Les '9erraya' ont tous peur du mauvais oeil, voici la preuve