fbpx

Ces dessins poignants déconstruisent les tares toxiques de la société marocaine

Zaïnab Aboulfaraj

Par

Depuis quelques jours, des publications du compte Instagram Coupleflkharij sont devenues virales. Et pour cause, ce ne sont pas juste de simples dessins pour faire joli, mais plutôt dominés par une thématique très forte et puissante dans une société marocaine où beaucoup de tabous persistent. Nous avons interviewé Yassine, l’artiste à l’origine de cette initiative. Ce dernier veut devenir plus actif dans des sujets tels que la masculinité toxique, les libertés individuelles et l’égalité du genre.

Publicité

Tu te présentes en quelques mots ?

Je m’appelle Yassine. Je suis directeur artistique et prof de 3D dans le domaine du jeu vidéo et le cinéma d’animation. Originaire de Rabat, j’ai quitté le Maroc alors que j’avais 27 ans, j’habite actuellement à Toulouse depuis une dizaine d’années. Et je suis à l’origine du compte Instagram Coupleflkharij.

 

Publicité

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @coupleflkharij

Quel genre de dessin te fait kiffer ?

S’il y a bien un style graphique qui me donne des frissons c’est bien celui du manga Tekkonkinkreet (Amer Béton). C’est un style déstructuré et souvent surprenant qui transcende les lois de la perspective.

Pourquoi as-tu voulu partager ce genre de dessins avec des thématiques très fortes ?

Dans quasiment tous les posts de Coupleflkharij, il y a une morale cachée, qu’il s’agisse d’une blague Pipi Caca ou d’une discussion marrante entre Rabab (ma femme) et moi, il y a toujours une mise en scène, un message subtil qui vise à briser les tabous et les clichés. Parfois mes lecteurs y font attention et me le disent. Il n’y a pas plus satisfaisant que de se faire comprendre sans être explicite, sans utiliser des mots. Cela crée un lien très fort entre mes lecteurs et moi. Je dirais même que ça relève de l’intime.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @coupleflkharij

Tu as abordé des thématiques très parlantes, sur la société marocaine, comme Rojoula, la liberté individuelle, la culture ? Qu’est-ce qui t’a inspiré ?

Quand j’étais plus jeune, je faisais inconsciemment partie de ceux qui jugeaient les autres. Il m’a fallu beaucoup de temps pour déconstruire toute une éducation basée sur le conformisme et le rejet de la différence. Quand Rabab est tombée enceinte, j’ai ressenti l’urgence d’être plus dans une attitude active par rapport au tares de notre société. Les sujets comme la masculinité toxique, l’égalité de genre, les libertés individuelles sont au centre de mes priorités. C’est en quelque sorte, une préparation aux questions que vont me poser mes enfants. Ils disent déjà Mama, je pense donc que c’est pour bientôt.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @coupleflkharij

Tu as toujours été dans la subtilité dans tes premiers dessins ? Pourquoi ce revirement soudain ? Pourquoi maintenant ?

Après plus de 200 comics, je me suis rendu compte que la subtilité avait une limite. Il y avait toujours ce petit comité qui arrivait à déceler le fond de ma pensée, mais le message s’arrêtait là. Nous étions une petite communauté de gens qui étions tous d’accord sur tout. Il était temps d’exprimer clairement mes idées et mes expériences.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @coupleflkharij

Coupleflkharij a commencé avec des dessins de toi sur ton couple. Ta famille s’est agrandie que ce soit littéralement (les twins) et virtuellement ? Qu’est-ce que ça te fait ressentir ?

La grossesse et l’arrivée des enfants sont des évènements importants qui chamboulent tous les repères. Il n’a pas été facile pour nous de nous adapter à ces changements loin de l’aide de nos familles au Maroc. Heureusement, même pendant les moments les plus difficiles, le compte Coupleflkharij nous rappelait qu’il y avait plus de moments fun qu’on pensait, et nous aidaient à tenir le coup. Le genre de moment qu’on ne peut pas capturer avec un appareil photo.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @coupleflkharij

Quelles sont les next steps ?

Ce nouveau tournant dans Coupleflkharij me permettra d’aborder d’autres sujets qui me touchent personnellement. Je suis certain que je ne suis pas seul dans cette déconstruction, et si je peux apporter à cette personne un sourire ou du réconfort, c’est déjà ça de gagné.

Zaïnab Aboulfaraj

Humaniste, je cherche avant tout à raconter des histoires qui peuvent vous inspirer. Journaliste dans l'âme depuis mon plus jeune âge.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

9 questions qu'on se pose sur nos grands-parents

10 choses à faire absolument à Marrakech

7 raisons pour lesquelles tu devrais profiter de tes parents

Ramadan 2018 : 12 endroits où prendre son ftour à moins de 200 dhs à Fès

Nous avons tous un pote '3aye9', voici comment le reconnaître

Tu cherches encore quoi faire ce soir ? On a un bon plan pour toi !

Top 10 des hôtels les plus insolites en Chine

8 stéréotypes sur les étudiants en économie

Ces 8 personnes qui nous énervent le plus au quotidien

9 excuses que tu trouves quand tu n'as aucun plan pour le week-end