fbpx

Ces Marocains ont trouvé une solution qui révolutionnera le domaine du transport urbain

Anas Hanine

Par le 2 août 2018 à 15:18

Moroccan Smart Mobility, une start-up marocaine qui a exploité sa participation lors de la 2e édition du Green Africa Innovation Booster à Yamoussoukro pour présenter son innovation au monde africain : une solution qui transforme les bus diesel en bus 100% électrique.

Une start-up marocaine qui n’est pas accueillie au Maroc

Co-créée par Chakib Bojji, président de l’ESSTI (Ecole Supérieure des Sciences et Technologies de l’Ingénieur) et Sami Attar, la Moroccan Smart Mobility qui a de quoi plaire, mais qui ne trouve pas de preneur au Maroc. En effet, selon la législation marocaine, la motorisation de tout engin ne doit pas changer. De quoi freiner le développement de cette solution technologique qui, rappelons-le, consiste à transformer les flottes de bus diesel existantes en flottes modernes avec propulsion à moteur électrique. Elle permettra aux bus équipés de sa motorisation une autonomie de 150km, une autonomie largement suffisante pour les bus urbains.

Le transport durable, ça commence ici

Cette solution, présentée par Moroccan Smart Mobility sous le nom de l’UX-ebus, une innovation protégée par brevet a l’OMPIC, qui a du mal à se vendre localement même si ses avantages ne manquent pas. C’est pour cette raison que Chakib Bojji a profité de sa présence en tant qu’invité lors du Green Africa Innovation Booster à Yamoussoukro pour présenter cette innovation aux officiels ainsi qu’au public. Le prix de ce joyau de la technologie s’élève a 800.000 dhs, un coût 2 fois moins cher que celui d’un bus diesel discount. Une vraie solution pour le transport durable au Maroc, surtout que le secteur des transports est le premier consommateur d’énergie avec plus de 41% de la consommation national, sans oublier sa contribution à plus de 26% des émissions de gaz à effet de serre du royaume.

Des encouragements africains et mondiaux

Ce projet a déjà séduit nos voisins africains qui sont plus flexibles que notre pays au niveau réglementaire, à savoir les Ivoiriens, les Nigérians et les Sierra Léonais qui semblaient très intéressés lors du Green Africa Innovation Booster. Un opportunité que les deux associes saisiront en attendant l’évolution favorable de la réglementation marocaine. Par ailleurs, ils ont également rencontré un gestionnaire d’un fonds canadien qui promeut le transport durable en Afrique et se dit prêt à accompagner la start-up dans son aventure commerciale africaine.

Anas Hanine

Mon moteur dans la vie, c’est de contribuer à la bienveillance envers nous et entre nous. À l’aise avec les différences de cultures, j’ai à cœur de développer mes qualités et apprendre de nouvelles choses, notamment dans le domaine de l’amélioration de soi. La pensée positive m'est une vertu.

Les indémodables

16 étapes par lesquelles nous passons en période d'examens

Souvenirs : Les 14 jeux PC des années 90 qui ont bercé notre enfance

10 choses que vous ignorez probablement sur les roux

18 images pour illustrer les différences de langage au Maroc

10 types de personnes face à la pluie

l'Aid au Maroc : Quand nous étions petits

Les gens qui n'aiment pas n3as et la sieste, vous ne savez pas ce que vous ratez

Ces 8 mannequins sont hors du commun

18 phrases que tu commences à dire quand tu bosses dans la com' au Maroc

10 types de chauffeurs de taxi marocains