fbpx

Délocalisation de Derb Ghalef et Derb Omar

Par le 2 avril 2019 à 11:27

C’est une nouvelle qui surprendra plus d’un. Les célèbres lieux commerçants Derb Ghallef et Derb Omar s’apprêtent à être délogés de leurs endroit principaux par le conseil de la ville de Casablanca. 

Publicité

Selon Le 360 ainsi que d’autres sources qui citent le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribiya, le conseil de la capitale économique du Maroc dirigé par le PJD, a alloué un budget de 8 millions de dirhams, dont 5 millions qui a été consacrés, pour l’instant, « à la réalisation d’une étude afin d’évaluer les endroits choisis et de délocaliser Derb Ghalef et Derb Omar. »

Publicité

Les deux lieux commerçants, qui seront vidés, seront, selon la même source, transférés avec leurs occupants à Médiouna, dans la commune de Mejjatia-Ouled Taeib, afin de « décongestionner le centre de la ville. »

Et ce n’est pas tout…

D’autres endroits seront également délocalisés, dont les « ferrailles » de Salmiya et de Ain Sebaâ, ainsi que le marché aux grains sis boulevard Mohammed VI (Rahba). Un budget de 3 millions de dirhams a été alloué afin de « réaliser l’étude portant sur les autres sites. »

Toutefois, les occupants des deux quartiers craignent, selon la même source, que « leur activité soit affectée par cette délocalisation qui les éloigne du centre-ville. »

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Cet hiver, on aimerait tous faire ces 14 choses...

7 personnes que l'on retrouve à l'autre bout du fil

8 choses que seules les filles grandes de taille comprendront

5 choses à dire pour justifier tes notes catastrophiques

Ces 12 moments où toutes les filles ressentent un plaisir extrême

11 qualités qui font des littéraires, comme les scientifiques, de parfaits futurs paysagistes

11 règles simples pour un ventre plat et svelte

Tu sais que t'es un 'shop' quand...

Mode d'emploi : Comment réanimer une conversation après le terrible 'Ewa' ?

Hommage à Dalal Rachid, celle qui n'a jamais arrêté de Smile to fight