Hervé Renard, prochain entraîneur de la sélection émiratie ? Des rumeurs circulent…

Par le 5 février 2019 à 15:30

Les rumeurs circulent depuis la publication du tweet d’un journaliste sportif Emirati. Ce dernier vient d’annoncer que l’entraîneur des lions de l’Atlas Hervé Renard, devrait bientôt entraîner la sélection émiratie. Info ou Intox ?

Publicité

«Le sélectionneur du Maroc Hervé Renard est le plus proche pour prendre les commandes de l’équipe des Emirats Arabes Unis après le départ de Zaccheroni.Il s’est réuni avec les responsables pendant la Coupe d’Asie et l’officialisation devrait se faire dans les prochains jours bien qu’il soit engagé avec le Maroc qui disputera la CAN 2019 en Egypte», pouvait-on lire sur le tweet d’Ali Humaid, massivement relayé sur les réseaux sociaux.

Publicité

A travers ces mots, le journaliste laisse planer le doute sur un éventuel départ du sélectionneur de l’équipe nationale, qui est « lié par un contrat avec la fédération royale marocaine de football jusqu’en 2022 » alors que son président Fouzi Lekjaâ avait déjà affirmé il y a des mois, qu’il avait comme objectif avec Hervé Renard, de remporter la Coupe d’Afrique des Nations 2019 tout en fixant le 16 juillet 2019, comme date, pour prendre la décision d’un départ ou non…

En attendant, aucune confirmation n’a été faite…

 

 

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

25 choses qu'on pensait obtenir après l'âge de 20 ans

Quiz : À quel point connais-tu la famille royale marocaine ?

14 situations que tu as vécues dans un salon de beauté

10 destinations pas chères pour passer des vacances de rêve

10 choses qu’on commence avec enthousiasme et qu’on abandonne très rapidement

Diplômes: Quel est le niveau d'études de nos ministres marocains ?

Marocains: Voici comment faire pour voyager moins cher !

7 bonnes raisons de regarder Game of Thrones

Les 5 personnes que tu croises au Hammam marocain

13 expressions qu'il ne faut plus utiliser