fbpx

Jazzablanca 2019: Une ouverture festive et colorée…

Par le 4 juillet 2019 à 11:04

Finie l’attente… La 14ème édition de Jazzablanca vient d’ouvrir ses portes ce 2 juillet ! De nouveaux espaces, plus de scènes et plus de concerts, et une ambiance de folie sont au programme… Et ce n’est pas tout ! La formule d’été de ce festival est bel et bien explosive…

Publicité

Voici TOUT ce que vous avez raté de la première journée… 

Un premier soir très jazzy…

Afin de commencer les festivités, la scène du Village Samsung a accueilli le groupe de jazz marocain désormais mythique : Les Frères Souissi.

Publicité

Le groupe composé des trois frères Ali à la batterie, Hamza à la basse et Hassan à la flûte est sublimé par les sons jazz du piano de Nourredine Bahha et des percussions sophistiquées de Fettah Elhussaini.

Le groupe qui a plus de 30 ans de carrière a donné un concert subtil de jazz marocain avant de découvrir le jazz coloré de la formation italienne Paolo Fresu Devil Quartet porté par le trompettiste et bugliste Paolo Fresu, ravi d’être au Maroc et fier de jouer pour un évènement qui « fait la richesse du pays».

Une ambiance très jazzy hantée par les esprits de Miles Davis et Chet Baker en guise de before pour préparer le tourbillon Pop Indie aux allures électro- rock : Franz Ferdinand qui s’apprêtait à frapper la scène Anfa.

Un concert offert par des passionnés ravis d’être à Casablanca pour la première fois. De tubes en extraits du dernier album, le groupe écossais porté par le charismatique Alex Kapranos a laissé le public du Jazzablanca sans voix et surtout debout. Un show digne des plus grands festivals suivi par des concerts de fin de soirée de qualité pour rester dans l’ambiance des expériences musicales vécues.

Au Jazz Club, les anglais Atlantic Soul Orchestra ont remis au goût les classiques Soul et Funk du répertoire américain de James Brown à Aretha Franklin en passant Otis Reading.

Le tout avant de danser aux sons électro- traditionnels du talentueux Mr ID, sur la nouvelle scène électro « Le Roof ».

Pendant ce temps-là, Jazzablanca vivait en dehors de l’espace Hippodrome Casa-Anfa, sur la scène emblématique BMCI. Des concerts made in Africa ont fait le bonheur d’un public conquis sur la grande place des Nations-Unis offerts par le plus casablancais des groupes congolais : Coton d’Afrik& The Sailors aux sonorités afro-beat entrainantes.

Un concert qui a laissé place à la belle énergie du plus stylé des gnaouis : Mehdi Nassouli. Celui qui a appris auprès des plus maâlems a proposé un concert à l’image de sa musique : métissé et généreuse aux rythmes de la musique africaine, des musiques du mondes et des rythmes tagnaouite avec une invitée surprise : la chanteuse envoutante Hindi Zahra !

Un début des festivités fidèle aux valeurs du Jazzablanca qui a su s’imposer au fil des années comme l’événement musical phare de Casablanca.

Journaliste et animatrice de formation, mon métier est ma passion. Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur absolu est les animaux.

Publicité

Les indémodables

Les 11 monuments qui se cachent dans le passeport Marocain

13 choses que tu fais pour avoir l'air sportif

10 bonnes raisons de continuer à fumer

8 petites comparaisons entre le Maroc et l'Algérie en illustrations

7 raisons de tomber amoureuse d'un ingénieur informaticien

15 clichés de mecs forcés à prendre la 'photo parfaite' de leurs copines

Quiz : Quel type de parent marocain seras-tu ?

Les 10 prises aériennes les plus incroyables

16 choses auxquelles on pense avant de monter en avion

Tu sais que tu es un vrai Barçaoui quand...