fbpx

La place des femmes demeure la maternité, selon Erdogan

Par le 24 novembre 2014 à 18:00

President-Tayyip-Erdogan-v2-2

Publicité

Naturellement, la femme ne peut être l’égale de l’homme. C’est ce qu’a affirmé le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan lundi qui par la même occasion a ouvertement critiqué les féministes, qui selon lui s’opposent à la maternité.

«Notre religion (l’islam) a défini une place pour les femmes (dans la société) : la maternité», a lancé Erdogan lors d’un sommet sur la justice et les femmes, en large partie représenté par des femmes.

Publicité

Il assure que les hommes et les femmes ne pouvaient pas être traités de la même manière puisque c’est contre la nature humaine. «Leur caractère, leurs habitudes et leur physique sont différents (…) vous ne pouvez pas mettre sur un même pied une femme qui allaite son enfant et un homme», a-t-il ajouté.

Le parti d’Erdogan qui dirige la Turquie depuis 2002 a été à plusieurs reprises accusé de vouloir islamiser le pays et de restreindre les droits des femmes, notamment en essayant de restreindre le droit à l’avortement et en leur recommandant d’avoir au moins trois enfants. Ses multiples propos ont suscité la colère de plusieurs associations féministes turques.

Passionné de voyages, de tennis et de nouvelles technologies, je vous offre ma perspective et une couverture du buzz, du divertissement et de l'actualité en direct de Montréal.

Publicité

Les indémodables

8 bonnes raisons de sortir avec un médecin

Messieurs, réussissez votre tenue d'entretien d'embauche en ces 8 règles

Voilà comment la femme énerve l'homme

16 choses que seulement les personnes qui conduisent à Casablanca comprennent

12 situations qui prouvent que tu as grandi dans une famille marocaine

11 raisons pour lesquelles on aime Ramadan

Si tu as fait 13 de ces 19 choses, tu es une terrible soeur

10 bonnes raisons d’être célibataire

Les 17 types de 'Story' sur Snapchat qui nous énervent tous

Ce à quoi s'attendre quand on emménage avec une fille