fbpx

Le Marrakech Short Film Festival lance un appel à candidatures

Zaïnab Aboulfaraj

Par le 7 janvier 2021 à 15:03

Le Marrakech Short Film Festival (MSFF) dernier né dans le monde des festivals marocains, même dans ce contexte tendu de la crise sanitaire, force à l’admiration. La toute première édition sera ouverte uniquement pour les candidatures de films marocains.

Publicité

Les candidatures peuvent être déposées sur le site web du festival, jusqu’au 20 janvier. L’événement culturel a un comité présidé par le réalisateur marocain Kamal Hachkar, entouré de l’acteur Tarik Mounim, la réalisatrice Daniele J Suissa, l’artiste photographe Mehdi Sefrioui et Marie Courtin. Le programme du festival ne comptera pas seulement des films locaux, mais également des projections de films internationaux.

 

Publicité

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MSFF 🎞 (@marrakech_short_film_festival)

Les fondatrices de ce festival Thaïs Martin et Ramia Beladel partagent toutes deux l’amour du Marrakech International Film Festival, et étaient déçues qu’il soit annulé. “Je voulais revivre ces moments et surtout inviter les Marrakchis (celles et ceux qui aiment Marrakech) à continuer à croire en la magie de cette ville, d’où m’est venue l’idée du festival. Thaïs m’a orientée vers un format de courts-métrages pour lequel j’étais très motivée”, déclare à Welovebuzz l’artiste marrakchie Ramia Beladel.

Out of the box

Le format des courts-métrages n’étant pas existant à Marrakech, l’idée était lancée. L’objectif est de créer un festival “out of the box”. Maintenant, le contexte de la crise sanitaire n’empêche la tenue de l’événement, comme nous l’explique la réalisatrice franco-marocaine Thaïs Martin : “Notre mission est de rouvrir lentement et en toute sécurité la culture du cinéma à Marrakech en organisant le tout premier festival de courts métrages de la ville”. Le tout dans le “respect des règles sanitaires” et en “respectant la scène culturelle à Marrakech et au Maroc”, confie pour sa part Ramia Beladel, qui veut par cette initiative prouver que “nous avons l’art pour ne pas mourir de vérité”.

Zaïnab Aboulfaraj

Humaniste, je cherche avant tout à raconter des histoires qui peuvent vous inspirer. Journaliste dans l'âme depuis mon plus jeune âge.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

7 choses que fait un marocain lorsqu’il se fiance

Ces 12 moments où toutes les filles ressentent un plaisir extrême

18 bonnes raisons de commander une pizza, là, tout de suite

10 familles les plus riches du Maroc

7 preuves que les chats sont maléfiques

A tous les CONducteurs qui s'accaparent de nos routes, on vous fait repasser le permis

Si tu as plus de 7/10 à ce quiz, c'est que tu es une véritable accro au make-up

Voici pourquoi un groupe de trois amis est le meilleur

Quiz : Organise ton mariage et on te dira où tu vas te marier

7 personnages et histoires dont nous avions peur quand nous étions petits