fbpx

Les Imams Marocains ne seront plus accueillis en France

Par le 20 février 2020 à 16:43

À partir de 2024, plus aucun imam marocain ne sera accueilli sur le sol de la France. Telle est l’annonce faite par le président Emmanuel Macron.

Publicité

Le président de la république française ne veut plus d’Imams provenant de l’Algérie, la Turquie et le Maroc, et cette décision sera effective à partir de 2024.

Publicité

« Nous travaillons sur la fin des imams détachés en 2024 », a déclaré, ce mercredi, le ministre français de l’Intérieur, Christophe Castaner sur RFI avant d’ajouter: « Ceux qui sont là et qui arrivent ont un titre de séjour de trois ans… J’ai indiqué aux pays étrangers, qui sont les pays d’origine – le Maroc, la Turquie et l’Algérie -, que l’échéance, c’est 2024. » Cette décision intervient afin de lutter contre « le séparatisme ».

Et ce n’est pas tout… 

Emmanuel Macron a également annoncé qu’un contrôle renforcé des financements étrangers des lieux de culte sera établi afin de bloquer les “projets suspects” sans oublier qu’il procédera également, dès la prochaine rentrée scolaire, « à l’arrêt d’un dispositif de cours facultatifs en langues étrangères dispensés par des enseignants désignés par les gouvernements d’autres pays, déplorant l’absence de contrôle sur ces enseignements ». Ces professeurs sont baptisés “Elco” et concernent 9 pays dont le Maroc…

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

17 phrases que les filles rondes en ont marre d'entendre

Ces 10 paysages à couper le souffle

7 réactions improbables d'accusés lors de procès

7 situations improbables où ta batterie te lâche

Voici le parcours de Moncef Slaoui, le chercheur marocain designé par Trump

Tu sais que t'as été élevé dans une famille d'avocats quand...

Quiz : À quel point ta vie est-elle bordélique ?

11 endroits pour un rencard à Casablanca à 0 dirhams

12 sensations les plus satisfaisantes que seul une fille peut comprendre !

Coronavirus: Y a-t-il un risque pour les femmes enceintes ?