Les médecins se défendent contre ‘la haine médiatique’ et accusent Telquel de diffamation

Kenza Amri

Par le 3 février 2018 à 19:23

Le dossier spécial du n°797 du magazine Telquel, en kiosque depuis hier, est au cœur d’une vive polémique et crée la controverse depuis sa publication. En page de couverture : « Médecins et Arnaqueurs », un gros titre qui est loin de plaire à tout le monde et qui a notamment attiré les foudres du Collège Syndical National des Médecins Spécialistes Privés (CSNMSP).

telquel.ma

Un gros titre qui fâche

Ce dossier de la semaine a suscité l’intérêt des lecteurs et des internautes qui se sont déchaînés sur le net, adressant des commentaires haineux pleins de rancœur envers les médecins marocains, qu’ils soient du secteur public ou privé, réduisant l’ensemble du corps médical à des « voleurs » et des « arnaqueurs » qui profitent de la fragilité des patients pour les faire payer plus cher : « Un business juteux bâti sur des pratiques illégales et immorales« , commente Telquel.

La noblesse du métier médical réduite à néant par la presse

Un dossier qui s’intéresse notamment aux césariennes, aux honoraires « abusifs » et « surfacturation » ainsi qu’aux dialyses « à gogo ».

Le corps médical est pointé du doigt par les médias : manque de reconnaissance, insultes et propos haineux, l’image des médecins marocains est dégradée et largement entachée depuis quelques temps et le dernier numéro de Telquel semble envenimer la situation entre la société marocaine et les médecins, considérés à tort par certains citoyens comme les premiers responsables de tous les maux de la société.

 Réaction du Collège Syndical National des Médecins Spécialistes Privés 

Le CSNMSP n’a pas attendu longtemps avant de se défendre, accusant Telquel de « diffamation du corps médical » .

www.lesinfos.ma

Le CSNMSP, fondé par le Dr S. Agoumi et actuellement présidé par le Dr My Saïd Afif, a ainsi porté plainte et adressé une lettre à l’attention de Mme Amina Lamrini Ouahabi, présidente de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA). Les médecins dénoncent « un fait médiatique d’une très haute gravité » et la volonté de l’hebdomadaire de mener à la « rupture de la relation de confiance entre médecins et patients qui constitue le socle de l’exercice médical ».

De même, ils rappellent à la présidente de la HACA, le « travail colossal accompli jour et nuit par les médecins marocains, tous secteurs confondus malgré leur nombre insuffisant par rapport aux recommandations de l’OMS ».

Ainsi, les médecins se « soulèvent contre de tels agissements » et en informent le chef du gouvernement, le ministre de la santé et le président du Conseil National de l’ordre des médecins (CNOM).

Pour finir, les médecins expriment leur volonté, à l’aide de la HACA, de « mettre fin à cette escalade médiatique contre les médecins dans l’intérêt de notre pays ».

Affaire à suivre…  

 
Kenza Amri

Assoiffée de découverte et d’aventures, passionnée de voyage et d’écriture... Ma muse ? Mon pays, source de mes pensées, mes coups de gueule, mes écrits.

Les indémodables

15 pensées qui te traversent l'esprit quand tu es dans une salle d'attente

Ce qui te passe par la tête quand tu prêtes ton téléphone à quelqu'un

10 choses que tu oublies tout le temps

18 disputes que tout le monde a déjà eues avec ses parents

Voici les 10 genres de parents que chaque enfant pourrait avoir

Quiz : Quel humoriste marocain es-tu ?

Le monde des comics au bout des doigts de cet artiste

10 types de coiffures à adopter pendant l'été

La médecine du marocain

10 types d’étudiants que l'on trouve dans une classe d’architectes