fbpx

Sara Zeroili, la fashion designer marocaine qui s’est exportée à la Fashion Week

Par le 13 septembre 2018 à 16:20

Elle mêle le traditionnel marocain au moderne, elle s’appelle Sara Zeroili et nous l’applaudissons d’avoir exporté cet habit traditionnel à la Fashion Week.

Publicité

Qui est donc Sara Zeroili ?

Née en 1992 au Maroc, Sara Zeroili est une passionnée de la mode. Sa passion éclore depuis sa plus jeune enfance puisque pour elle, les vêtements permettent de définir le style, l’identité et la personnalité.

Après une scolarisation classique, Sara Zeroili intègre en 2010 le Collège Lasalle à Rabat pour y poursuivre sa formation en stylisme modélisme. Après plusieurs stages effectués dans différentes maisons de couture internationales, elle décide de travailler à son propre compte et ouvre, à tout juste 22 ans, son atelier de couture à Rabat. Elle dirige ainsi une équipe d’ouvriers, maîtrisant déjà toutes les ficelles du métier de styliste.

Publicité

Les premières collections de Sara

En 2013, elle présente sa première collection où elle sera désignée par un jury de professionnels de la mode marocaine et étrangère comme étant jeune talent de l’année. Un titre qui l’a rapidement propulsée sur la scène de caftan où elle réussit à conquérir grâce à son talent un large public de femmes.

C’est au bout d’une année seulement qu’elle se retrouve à habiller des personnalités publiques : RedOne, Douzi, Ahmed Chawki, Dounia Batma, Asmae Lamnawar, Fati Jamali et tant d’autres…Sara a toujours su innover sur les plus grandes scènes marocaines et internationales (Mawazine, Festival du Film, Défilé à l’international, B-Beirut), en surprenant à chaque fois leurs publics par ses réalisations.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Vive le Maroc 🇲🇦 From Istanbul with love 😘 tarbouch @kosem_world #catwalk #defile #istanbul #newcollection #sarazeroilihautecouture #caftan #kaftan

Une publication partagée par Sara Zeroili fashion designer (@sarazeroilifashiondesigner) le

Son empreinte créative

Le costume traditionnel marocain reste sa principale source d’inspiration. Elle réinvente la structure même du caftan en créant des formes nouvelles et des volumes inattendus. L’atelier Sara Zeroili est le lieu où toutes les créations haute couture sont réalisées et passées entre les mains du créateur. C’est le cœur même du savoir-faire et de l’excellence de ses réalisations. Elle mise sur la féerie avec ses créations tout en restant dans la forme et le raffinement.

Une empreinte créative qui lui aura valu d’effectuer diverses représentations et de participer à plusieurs défilés de mode au Maroc et à l’international : défilé au Palais des congrès Fès, défilé « Passion for Caftan » Anvers Belgique, défilé de l’opening Hyatt Regency Agadir avec Ahmed Chawki, défilé de mode en direct dans B-Beirut au Liban… Et récemment, un défilé à Istanbul dans le cadre de la Fashion Week et un défilé lors de la semaine culturelle marocaine à Budapest.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Proudly Moroccan 🇲🇦 #proudlymoroccan #maroc #dreambecometrue #defile #catwalk #cloture #model #caftan #kaftan #budapest🇭🇺 tarbouche by @kosem_world

Une publication partagée par Sara Zeroili fashion designer (@sarazeroilifashiondesigner) le

Nos salutations à la belle Sara ! Beaucoup de courage !

Blogueuse dans l'âme, mais aussi très active sur les réseaux sociaux, je serai votre Super Buzz Woman en toutes circonstances. J’utiliserai ma curiosité à bon escient afin de vous offrir le meilleur du web. Because WELOVEYOU !

Publicité

Les indémodables

Top 5 des meilleurs projets architecturaux au Maroc

Ces célébrités qui ont un jour été colocs

15 choses qui t'arrivent quand tu arrêtes le café pendant une journée

7 situations que seuls les gens avec des rires hors-normes ont connues

8 types de personnes que tu rencontres dans le tram

7 signes que tu es une personne qui fait tout à la dernière minute

La Mecque entre hier et aujourd’hui, un merveilleux voyage dans le temps

10 choses que tu reconnaîtras si tu as déjà joué au jeu de cartes 'Lass Ghmiz'

Ces 10 moments où tu aimerais bien être invisible

Et si le Barça rejoignait la Botola Pro ? Imaginons les scénarios possibles