Tout ce que vous ne savez pas sur Yaniv Edery

Par le 31 décembre 2020 à 10:47

Yaniv Edery est un jeune footballeur israélien d’origine marocaine qui a avoué, il y a quelques semaines, rêver plus que tout de porter les couleurs du royaume et devenir un Lion de l’Atlas. S’il endosse le maillot marocain, le jeune homme de 17 ans deviendra le premier Israélien d’origine marocaine à le faire.

Publicité

Suite à l’engouement provoqué par l’interview du jeune israélo-marocain sur la chaîne d’information i24news, welovebuzz a contacté le footballeur de 17 ans, qui se trouve actuellement en Israël. L’occasion d’en savoir un peu plus le jeune espoir.

Le natif de Marseille a été contacté par des membres de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). “J’ai parlé un peu avec l’adjoint et le sélectionneur. Mais je n’ai pas été encore officiellement approché, puisque je dois faire mon passeport marocain”, nous explique le Latéral gauche de l’équipe Hapoel Ramat Gan.

Publicité

En 2020, le footballeur a dû être transféré de l’équipe espagnole Marcet, à Hapoel Ramat Gan (club israélien), pour cause du confinement, et pour être réuni avec sa famille.

Yaniv Edery est très attaché à ses origines marocaines, qui lui ont été transmises du côté de son père, un natif de Casablanca. Il nous confie qu’il visitait souvent le royaume depuis son plus jeune âge, surtout Casablanca et Marrakech, où il avait des membres de sa famille. Le natif de Marseille s’est même aventuré à apprendre la darija, grâce à des amis marocains.

“Tout me pousse à aller vers le Maroc. Ce sont mes origines. J’avais le choix de jouer avec la sélection d’Israël, mais on m’a conseillé de laisser tomber et d’attendre quand même le choix du Maroc”, révèle le footballeur. Pour lui, rien ne vaudrait le fait de porter le maillot des Lions de l’Atlas. Comme un besoin, Yaniv Edery scande : “Je me sentirai mieux en le portant”.

Son père qu’il considère comme un soutien inconditionnel est très attaché à ses racines. Yaniv Edery précise que même s’il n’avait pas choisi le Maroc, son paternel l’aurait soutenu : “Mais dans son coeur, il voulait que je joue pour les Lions de l’Atlas. Maintenant il me le dis : “Je t’aurai soutenu, mais tu avais choisis un autre pays, j’aurai été déçu”, dit-il en citant son père.

Depuis la publication de sa vidéo qui est devenue virale, le footballeur de 17 ans reçoit beaucoup de messages de soutien, qui lui donnent la force de continuer et de se battre jusqu’au bout.

Humaniste, je cherche avant tout à raconter des histoires qui peuvent vous inspirer. Journaliste dans l'âme depuis mon plus jeune âge.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

7 habitudes de Aïd Al-fitr qui vont nous manquer cette année

8 résolutions ramadanesques qu'on se fait chaque année

15 choses que seules les personnes qui remplissent trop leurs valises comprendront

Mon pays que j'aime, ma société qui me déteste: ou comment j'ai frôlé la mort de près

Ces choses que seules les filles à forte poitrine comprendront

Bonnes adresses : C'est ici où vous pourriez trouver les meilleures glaces à Casablanca

Vous avez déjà entendu parler de Kawtar Ouazad ? Faites sa connaissance à travers cet article

Le Maroc d'autrefois : À quoi ressemblait la femme marocaine ?

Ziyara : le docu sur la mémoire juive sauvegardée par les musulmans

6 profils marocains très suivis sur Instagram pour aucune raison, la suite