fbpx

Une marocaine aurait été agressée par un membre d’une compagnie sous-traitée par Air Arabia

Par le 15 juillet 2019 à 16:00

La mésaventure d’une ressortissante marocaine partie en vacances à Barcelone enflamme actuellement la toile. Maha Tazi, future docteur, chercheuse et professeur à l’Université Concordia de Montréal, vient d’annoncer sur les réseaux sociaux, qu’elle aurait été victime d’une agression physique par un membre d’une compagnie sous-traitée par Air Arabia, à l’aéroport de Barcelone El Prat (BCN) pour un vol à destination de Casablanca (CMN).

Publicité

La jeune femme se trouve toujours coincée à Barcelone sans ses bagages. La dite personne qui ferait partie de « Ground Force » opérée par Air Arabia selon Maha et qui l’aurait agressé, lui aurait également déchiré son billet d’avion et pris son passeport, comme le souligne la jeune marocaine dans ses déclarations. Toujours, selon son témoignage, elle aurait été agressée physiquement « après s’être présentée à l’embarquement avec une demande de réclamation suite à une agression verbale dont elle était également victime au moment de l’enregistrement ». Sa mésaventure qu’elle a tenu à partager dans une publication Facebook est rapidement devenue virale.

Maha Tazi – Facebook

Nous avons essayé de contacter Air Arabia mais en vain. Toutefois, la compagnie affirme sur ses réseaux sociaux, en réponse aux commentaires des internautes,  être actuellement en contact avec Maha Tazi, bien que cette dernière, déclare ne pas avoir eu de retour concernant son agression. Par ailleurs, Air Arabia, lui a proposé un deuxième vol de retour d’ici 48 heures.

Publicité

Voici son message qui est massivement relayé sur la toile.

« Le 14.07.2019. J’ai été agressée physiquement par un membre de l’équipage AIR ARABIA à l’aéroport de Barcelone el Prat (BCN) pour un vol à destination de Casablanca (CMN) prévu à 23:10 pour m’être présentée à l’embarquement avec une demande de réclamation suite à une agression verbale par la même personne au moment de l’enregistrement.

Motif: Un petit excédent de 2 KG de bagages que j’ai réglé en transférant le surpoids dans mon sac à main. En faisant remarquer l’agression verbale à la membre de l’équipage qui ma demande de retirer le surpoids ou de “dégager ma valise” au moment de l’enregistrement, elle m’a répondu “Va, va faire une réclamation, ma tsed3ich lia rassi” (ne me casse pas la tête).

En ce moment là, deux témoins présents au moment des faits m’ont dit qu’il fallait absolument faire une réclamation et ont proposé de m’accompagner à la porte de l’embarquement pour déposer une plainte. Au moment d’embarquer, nous nous sommes présentés avec l’un des témoins pour faire suite à la réclamation. La supposée-agresseur était sur place et en voyant que je tenais à porter plainte avec sa collègue pour ce qui s’était passé durant l’enregistrement, m’a alors dit en Arabe: “si ça me chante, tu ne monteras pas dans cette avion” et j’ai répondu qu’elle n’avait pas le droit, que j’avais payé mon billet et que ce n’est pas une manière éduquée et civique de parler à des client(e)s. Elle s’est tournée vers sa collègue et lui a dit en Espagnol que je l’avais insultée, s’est emparée violemment de mon passeport, à déchiré mon “boarding pass” et a dit que je n’allais plus monter dans l’avion. Je lui ai demandé de me rendre mon passeport tout de suite, qu’elle n’avait pas le droit de le détenir car elle n’était pas un membre de la police. J’ai essayé de reprendre mon passeport, et c’est à ce moment-là que j’ai été agressée par la membre de l’équipage (les traces sur mes mains). Sa collègue Espagnole a répondu que je ne monterais donc plus dans l’avion pour motif de “mauvaise attitude” (???!) et que je ferais mieux de m’acheter un nouveau billet et retourner pour de bon dans mon PUTO PAÍS (putain de pays) pour de bon. Vive le RACISME par l’équipage Espagnol d’Air Arabia!!!

En ce moment, j’écris du poste de police du Terminal 1 de l’aéroport de Barcelone. Je n’ai ni information sur mon bagage, ni de preuve de boarding pass, ni un endroit pour passer la nuit, ni traitement médical. La police a tenté de me dissuader de porter plainte contre la membre de l’équipage Espagnole (PUTO PAÍS) car je devrais revenir sur le territoire Espagnol pour la poursuivre en justice pour propos racistes et discriminatoires. J’ai appelé le centre d’appel d’Air Arabia, et leur ai fait part de tout ça. J’ai partagé toutes les informations sur l’agression avec eux. Ils m’ont dit qu’ils prennent note de tout ça, et tenteront de me rappeler demain.

AirArabia, Je suis dans un poste de police à 2h du matin dans un pays qui n’est pas le mien, sans ma valise, agressée physiquement par un membre de votre équipage et verbalement par un autre qui m’a demandé de retourner dans mon pays. L’objectif était justement que j’y retourne ce soir de mes vacances désormais complètement ratées, mais il s’avère que la qualité de votre service ne nous permet même pas de rentrer dans nos PUTAINS DE PAYS. – Maha Tazi. »

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Les indémodables

Examens, boulot, couple... On dit stop et on s'occupe de soi !

10 choses que tu reconnaîtras si tu as déjà joué au jeu de cartes 'Lass Ghmiz'

10 signes qui prouvent qu'il tient vraiment à toi

Les 7 plus beaux palais du Roi Mohammed VI en images

10 choses que nous faisons tous avant de nous coucher

Résultat garanti: 6 exercices physiques à faire chez soi, sans matériel

J'imagine mon Maroc : Et s'il n'y avait pas de 'Tbrguigue' ?

Si tu as plus de 12/15 à ce quiz, alors tu es un vrai R'bati

6 expressions françaises en dessins

6 caractéristiques qui font du Capricorne un être admirable