Une statue géante de Gandalf pour enchanter Wellington

Par le 24 novembre 2012 à 17:28

La frénésie qui sévit en Nouvelle Zélande autour de la sortie du film The Hobbit a encore de beaux jours devant elle. Ce dernier mois, les promoteurs ont rivalisé d’imagination : les néo-zélandais ont eu droit à des dizaines de vidéos de promotion, la transformation de leurs espaces publics tels les trains et aéroports ainsi que du Street Marketing décalé.

Cependant, la meilleure idée est sans aucun doute la statue de Gandalf érigée par le cinéma The Embassy à Wellington. The Embassy est le cinéma où se tiendra l’avant première mondiale du film, le 28 novembre prochain.

Cette Statue de Gandalf, haute de 9,5 mètres, a nécessité 500 heures de travail, des milliers de bamboos et 150 litres de peintures. Tout cela pour rendre hommage à l’œuvre de Tolkien et au travail de Peter Jackson pour faire vivre le monde du septième art.

Voici quelques photos de cette sculpture, vous pouvez retrouver le reste des photos sur  la page Facebook du cinéma The Embassy.

1 2 3 4 5 6 7 8

Jeune étudiante de 22 ans en école de commerce et rat de bibliothèque, elle partage avec ce rongeur sa propension à toucher à tout. Son amour pour l'art et la littérature n'a d'égal que son aversion pour la saison 6 de Lost. Grande rêveuse et cinéphile dans l'âme, elle saura mettre en scène (et en l'occurrence en page) son monde onirique dans ses articles qui, on l'espère, seront à votre goût.

Les indémodables

Tu cherches un appart ? 12 situations que tu vivras forcément

Le Maroc sur Internet VS le Maroc dans la vraie vie

Voici ce qu'il se passe scientifiquement dans ton cerveau quand tu aperçois ton crush

Tu sais que tu as grandi en faisant de la danse classique quand...

10 raisons de tomber amoureuse du nouveau Premier ministre Canadien

7 profils de filles marocaines que l'on trouve sur Tinder

10 preuves que tu n'es pas né carnivore

Ces 10 paysages à couper le souffle

20 des plus belles constructions architecturales au Maroc

11 des pires situations qu'on a tous confrontées un jour