fbpx

Vidéo: Un ressortissant arabe lance un coup de gueule contre les cliniques au Maroc

Par le 20 novembre 2019 à 10:40

Un véritable cri de colère vient d’être lancé par un ressortissant arabe. Ce dernier s’insurge contre les pratiques des cliniques privées au Maroc

Publicité

C’est bel et bien LA vidéo massivement partagée sur les réseaux sociaux. Dans cette séquence, Khalid Yassine s’indigne contre une situation dans laquelle il s’est retrouvé pendant que sa fille avait besoin d’être soignée.

Publicité

Il a ouvertement exprimé sa colère ainsi que sa sidération contre une clinique privée à Casablanca ainsi que les pratiques des établissements de santé au Maroc, mais surtout les défaillances de ce secteur dans le royaume.

« En tant que citoyen, qui défend mes droits ? Qui est responsable de la santé du citoyen au Maroc ? Je n’ai jamais imaginé que j’allais être victime d’une nonchalance, non professionnalisme et d’irresponsabilité dans les établissements de la santé ici ! Il n’y a aucune surveillance, aucun contrôle… » s’est-il indigné après avoir fait part de sa mésaventure vécue dans un établissement hospitalier privé à Casablanca qui aurait exigé de l’argent avant de soigner sa fille qui se trouvait dans un état critique. L’homme en question lance également un appel au ministre de la santé afin d’intervenir…

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

18 choses qui ressemblent à Adolf Hitler

6 spoilers à découvrir soi-même pour ne pas se faire spoiler

10 étapes par lesquelles tu passes quand tu n'arrives pas à dormir

Le Maroc, spécialiste des noms de rues insolites

Le chauffeur de taxi 100% casaoui décrypté en 17 points

16 choses que tu vis quand tu es en école d'ingénieurs

18 photos de Tanger qui vous rendront nostalgique de 'La perla del norte'

10 sensations que tu ressens lorsque tu bois une boisson gazeuse

15 signes qui font de toi un vrai Wydadi

11 idées reçues sur l'ingénierie et les ingénieurs