fbpx

En Espagne, des Marocains sont « vendus » à 30.000 dirhams par mois

Par le 26 octobre 2020 à 13:18

La nouvelle enflamme les réseaux sociaux tout en provoquant une réelle indignation. Les autorités espagnoles ont démantelé un réseau roumain exploitant et « vendant » des immigrés marocains à 30.000 dirhams par mois.

Publicité

Vous l’avez bien lu. À en croire les informations rapportées par Le 360 qui cite le quotidien arabophone Assabah, ces immigrés clandestins étaient exploités dans des fermes espagnoles. Ils n’avaient pas le droit de quitter les lieux, et travaillaient comme des esclaves moyennant quelques euros… Dès leur arrivée en Espagne, leurs papiers d’identité sont confisqués. Ils sont même menacés de mort s’ils veulent quitter les lieux ou tentent de contacter la police.

Publicité

Et ce n’est pas tout…

Ces personnes, « qui sont originaires du Maroc, de Roumanie, d’Ukraine ainsi que d’autres pays d’Afrique du Nord et subsaharienne », sont vendues à ces fermiers espagnoles contre une somme de 30.000 dirhams par mois. Ce réseau a un lien avec « des bandes spécialisées dans le trafic d’êtres humains. »

La même source ajoute que l’enquête a déterminé que « ce réseau constituait des sociétés en usurpant l’identité des immigrés pour transférer leurs gains vers la Roumanie. « 

Journaliste et animatrice. Mon métier est ma passion... Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur ? Les animaux.

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

7 fausses idées que l'on a à cause du cinéma

10 activités que tout jeune Marocain devrait essayer au moins une fois dans sa vie

Tu sais que tu as grandi en faisant de la danse classique quand...

8 signes qui prouvent que tu es 'skhi' et que ça te va bien

Top 5 des pires méthodes de torture infligées aux femmes dans le passé

12 choses que tu n'aurais jamais faites sans ta voiture

5 Marocains à identifier pour se familiariser avec Ramadan

Et si les acteurs de Walking Dead étaient Marocains ?

Les 10 endroits au monde où vous ne trouverez aucune voiture

Ces photos vous prouveront qu'il ne faut jamais se plaindre de l'école