fbpx

Facebook aurait-il mauvaise influence sur Instagram ?

Par le 22 décembre 2012 à 17:30

Bad Buzz mardi dernier pour Instagram : le service de partage de photos modifie ses conditions d’utilisation, ajoute de la publicité à ces pages et surtout s’arroge le droit de vendre les photos publiées par les utilisateurs, sans aucune compensation monétaire. Cette dernière décision suscite un tollé sur Twitter, la presse spécialisée et les 100 millions d’utilisateurs s’indignent.

Publicité

Quelques mois en arrière, Facebook entre en Bourse et doit donc être rentable. Pour cela, la plateforme doit se monétiser, et il faut bien amortir le milliard dépensé pour l’acquisition d’Instagram. La publicité et la vente de photos du service entrent dans cette optique de rentabilité.

Kevin Systrom, co-fondateur d’Instagram, calme le jeu et assure qu’il s’agit d’une « formulation maladroite et confuse » des conditions d’utilisation, qu’il « comprend l’incompréhension » et plus important indique que le « service n’a pas l’intention de vendre vos photos ». Il joue le rôle du pompier qui a mis fin à l’incendie provoqué par l’annonce d’un changement des conditions d’utilisation. Quelques jours après les faits, on est en droit de se poser la question s’il s’agit réellement d’un malentendu ou Instagram a-t-il tout simplement fait machine arrière par crainte de voir ses membres s’envoler ?

Publicité

Diplômé de l'Ecole hôtelière de Lausanne et des HEC Lausanne, il est aujourd'hui expert AdWords et Community Manager. Il a créé e-TARGET pour conseiller et assister les marques en Community Management. Son objectif : partager son expertise en médias sociaux.

Publicité

Les indémodables

La vie d'adulte, tu l'imaginais comme ça...

10 secrets pour réussir vos partiels

Les 7 plats les plus dangereux au monde

8 commandements pour devenir un meilleur copain

9 choses que seuls les gens qui portent des lentilles comprendront

7 choses à ne surtout pas dire à une femme

Voici comment reconnaître un 'z9ram'

Tu sais que tu grandis quand...

9 patients que tu croises la nuit aux urgences quand tu es de garde

7 avantages d'être un/une ENCGKiste