fbpx

Après avoir été sanctionné par la FRMF, l’Olympic Club de Safi refuse de payer l’amende

Zineb Alaoui

Par le 18 janvier 2019 à 18:47 - 22 réactions

Alors que la Commission de discipline de la fédération royale marocaine de football (FRMF) a réagit aux actes de vandalisme survenus au Grand stade de Marrakech le 13 janvier en sanctionnant l’Olympic Club de Safi, ce dernier a refusé de payer l’amende…

 

La FRMF a privé le club de son public lors de 4 prochains matchs tout en lui imposant une amende. Selon le Huffpost Maroc, les dirigeants du club qui estiment qu’ils ne sont pas responsables des dégâts du match qui opposait l’OCS au Kawkab Athlétique Club de Marrakech (KACM), avertissent qu’ils refusent de régler la facture auprès de la FRMF estimée à 547.600 DH. 

Selon la même source, le club compte « interjeter appel contre la décision de l’instance pour obtenir au moins un allégement de la sanction ». Le dirigeant a également responsabilisé la Sonarges (Societé nationale de réalisation et de gestion des stades) qui, selon lui, n’aurait pas assuré un bon travail au niveau des entrées et des sorties du complexe de Marrakech sans pour autant fouiller les supporters. Des déclarations qui ont été démenties par le directeur du Grand Stade de Marrakech.

Zineb Alaoui

Journaliste et animatrice de formation, mon métier est ma passion. Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur absolu est les animaux.

Les indémodables

La liste des globe-trotters Marocains à suivre absolument

Découvrez ces 9 détails bien dissimulés derrière ces célèbres logos

Entre tradition et modernité : L'artisanat marocain au cœur de Déco-Design

Le plus long nom de ville européenne est Llanfairpwllgw...

12 choses que seules les personnes qui ont toujours froid comprendront

Avant/Après : Les conversations au début d'une relation Vs 1 mois plus tard

Quiz : Quelle saison es-tu ?

Recto/Verso : 39 photos uniques Made In Essaouira

7 questions de recruteurs : Entre ce qu’ils disent et ce qu’ils veulent vraiment savoir

7 choses qui prouvent que c'était mieux avant