Le livreur de pizzas des Oscars empoche 1000$ de pourboires

Par le 7 mars 2014 à 18:35

Le livreur de Pizzas de la cérémonie des Oscars n’était pas un acteur. Il s’appelle Edgar et travaille dans une franchise de la chaîne « Big Mama’s & Papa’s » à Los Angeles. Il était venu distribuer ces pizzas aux célébrités pendant le show, et malheureusement il est reparti sans son dû.

pizza

Ellen DeGeneres, en maîtresse de cérémonie, avait demandé aux heureux bénéficiaires de mettre un billet dans le chapeau de Pharell Williams pour récolter les pourboires.

Pendant son émission The Ellen DeGeneres Show de lundi, Edgar a été invité a partager son expériences devant les cameras et il est reparti avec le butin du chapeau qui s’est élevé  à 400$.

L’animatrice qui a pour habitude de gâter son public et ses invités a ajouté 600$ à la somme. En effet Edgar est reparti avec la coquette  somme de 1000$ !

Autre surprise de la soirée, Ellen a annoncé que Samsung allait reverser pour chaque retweet de la fameuse Selfie un dollar  aux  profit d’associations caritatives. Mais encore, tous les invités du plateau se sont vu offrir des téléphones Samsung.

Décidément la firme coréenne continue de surfer sur la vague du fameux Selfie !

Etudiant à la faculté des sciences filière Informatique, je suis passionné de nouvelles technologies, de programmation, de séries/films et de lecture. Je suis un MSP mais aussi très actif dans le milieu associatif à vocation sociale.

Les indémodables

Entre tradition et modernité : L'artisanat marocain au cœur de Déco-Design

Mode : 12 marocaines à suivre absolument sur Instagram

Un papa réalise des portraits incroyables de ses enfants

8 choses qui n'arrivent qu'aux gens avec le teint blanc

Quiz : À quel point es-tu jaloux/se en amour ?

7 situations que seules les personnes avec des parents marocains stricts ont déjà connues

15 signes qui font de toi un vrai R'bati

12 choses que les femmes enceintes font en secret

10 astuces pour prouver que la vie d'adulte n'a pas pris le dessus sur toi

Photographie : Ces clichés surréalistes de Achraf Baznani