Quand le Maroc et la Chine s’unissent pour créer un institut conjoint

Rhita

Par le 6 janvier 2018 à 10:56

Selon l’agence chinoise Xinhua, le ministère de l’éducation chinois a récemment approuvé la construction d’un institut conjoint par l’Université du Ningxia et l’Université Hassan Ier de Settat. Un groupe de délégués s’est rendu à l’Université de Hassan Ier en Novembre, où les deux universités ont signé un partenariat pour mettre en place un institut conjoint.

L’établissement concentrera ses études sur la nouvelle route de la soie, avec l’objectif de servir le commerce et la collaboration entre le Maroc et la Chine et de renforcer la coopération dans l’éducation supérieure entre les deux pays.

Les deux universités assureront des conférences à l’international, mèneront conjointement des recherches et programmeront des visites de chercheurs, des échanges d’études ainsi que des formations. Le comité de l’institut comportera non seulement des chercheurs chinois, mais aussi des chercheurs marocains.

L’Université du Ningxia, qui se situe dans la région Hui du Ningxia, au nord-ouest de la Chine, a commencé à dispenser des cours d’arabe en 2002 et a mis en place une faculté d’études arabes en 2011.

Dix universités prestigieuses des pays arabes ont d’ores et déjà signé des partenariats avec l’Université du Ningxia et pas moins de 200 étudiants ont été envoyés en échange dans les universités du Maroc et d’Égypte.

Rhita

Amoureuse de la rédaction depuis mon plus jeune âge, je mets ma plume à votre disposition pour vous apporter le meilleur du net.

Les indémodables

8 films pour un weekend parfait

Tu sais que tu as le syndrome de la page blanche quand...

Les 10 signes qui font de toi une VRAIE fan de foot

Les splendides bureaux de Google à Budapest

8 choses à savoir sur le parcours académique du Roi Mohammed VI

#FOODLOVER : Les 18 meilleurs comptes Instagram à suivre

Quiz : Quelle saison es-tu ?

Ces 9 anciennes photos de Rabat vont vous rendre nostalgiques

10 choses que tu connais si tu as un ami DJ

10 bonnes raisons de détester les Marocains