fbpx

Tu sais que tu es vraiment trop nul en ‘swab’ quand…

Par

Le « swab » à la Marocaine, c’est tout un art. Le maîtriser parfaitement nécessite des années d’entraînements intensifs, une motivation de fer, une volonté, une ténacité, et une détermination implacables. Ne t’y méprends pas ! Pour certains, c’est dans les gènes et pour d’autres, c’est un peu plus compliqué.

Publicité

Soit tu es un pro des « rabbi ykhallik« , des 36 000 bises, des « Nhar kbiiiiir hada« , « selem 3la mamak« … soit tu es… trop nul en swab quoi !

Si c’est le cas, tu te reconnaîtras certainement en ces 15 points.

Publicité

1. Tu trouves ça terriblement fatigant (presque digne d’un marathon) de répondre aux interminables :

« Ça va ? Labass? Ki dayr(a) ? Mamak, babak labass ? Malin dar labass ? Shiha Labass ? L9raya labass ? Lkhedma labass ? « 

2. Comme noyé dans un océan de « swab »… et tu te contentes de répéter : « Ça va labass hamdoulah »
3. Alors tu souris bêtement parce que c’est le « beug total » dans ta tête et que tu ne sais pas du tout quoi dire
4. Faire tes condoléances à quelqu’un est la chose la plus difficile au monde

Tu as peur de lui dire quelque chose que tu ne devrais pas dire, du genre « mbark ms3oud » au lieu de « lbaraka frassek ».

5. Tu as déjà répondu « amiiiiine » parce que tu ne savais pas quoi dire
6. Quand tu revois quelqu’un que tu n’as pas vu depuis longtemps, tu es comme bombardé de « swab » et tu ne sais pas quoi répondre
7. Tu regardes les pro du « swab » avec curiosité en te demandant quelle formation ils ont bien pu suivre pour être aussi calés
8. Même quand tu es fier de toi parce que tu penses avoir répondu correctement, la personne en face de toi en rajoute une couche

Le « swab », ça ne se finit jamais et c’est celui qui a le dernier mot qui gagne !

9. Tu dois mettre en oeuvre tous tes neurones et te concentrer au maximum pour sortir un petit « selem 3lik lkhir »
 
10. Quand tu sors un petit « tbarkellah 3lik » tu te sens maaaax
11. Tu te mélanges souvent les pinceaux : entre toutes ces formules de politesse, c’est difficile de tout gérer                        
12. Tu ne sais jamais quoi répondre lorsqu’on te dit « ma kliti walou, zid ghi chwya » à la fin de chaque repas de famille

Alors que ton ventre est sur le point d’exploser. Tu as même pensé à te filmer en train de manger pour avoir des preuves !                                                                   

13. Sur WhatsApp, tu préfères rester à l’écart lors des compétitions de « sbah lkhir », « sbah nour », « sbah lyassamine », « sbah lward »…

Tu te contentes de les regarder se disputer le titre du « plus grand mswab du groupe ».

14. De toutes façons, face à tes tantes pro du « gless tghda m3ana » et « khellik tn3ess m3ana »,  gagner le concours du « swab » relèverait du miracle
15. Allez, courage, release your inner « mswab »… OU PAS !

Assoiffée de découverte et d’aventures, passionnée de voyage et d’écriture... Ma muse ? Mon pays, source de mes pensées, mes coups de gueule, mes écrits.

Publicité

Les indémodables

Cet article n'est que pour les employés qui adorent leur boss

Ces 8 comédiens qui ont marqué la TV marocaine

Tout ce qu'il faut savoir sur le globe-trotter marocain Anass Yakine

Ces horreurs que nos parents nous faisaient porter quand nous étions enfants

Avant/Après : Ton premier jour de boulot Vs 3 mois après

8 choses qui nous énervent tous durant Ramadan

10 signes qui font de toi un Casaoui

Voici pourquoi conduire en été est une torture

Mehdi Madani, ce jeune bodybuilder marocain qui a battu le cancer avec courage

10 souvenirs qu'on a tous avec notre tout premier téléphone portable