52 plages marocaines dans lesquelles il ne faut pas se baigner

Par le 7 juillet 2020 à 15:42

Le département de l’Environnement vient de publier hier, 7 juillet, un rapport sur les qualités d’eau de baignade. Il s’est avéré qu’une grande partie des plages du Maroc sont propres avec un taux de conformité de 87,68%.

Publicité

Toutefois, 52 stations balnéaires sont déclarées non conformes pour la baignade vu qu’elles subissent « l’influence des rejets d’eaux usées et/ou une forte concentration de baigneurs ».

Publicité

Concernant la répartition de ces stations, 21 stations non conformes sont dans la région Tanger-Téouan-Al Hoceima , suivie de la région de Rabat avec 13 stations et 13 autres dans la région de Casablanca. Les voici :

Selon le rapport en question, les plages faisant l’objet du programme national de surveillance, se multiplient depuis plusieurs années, en passant de 79 plages en 2002 à 175 en 2020. Il en est ressorti, cependant, que:

  • 42,42% des stations sont d’une qualité excellente,
  • 28,67% d’une qualité jugée bonne,
  • 16,59% d’une qualité suffisante.
  • 12,32% sont déclarées insuffisantes.

S’agissant des déchets marins des plages concernées par la surveillance, la catégorie « plastique/polystyrène » représente à elle seule 84% de la totalité des déchets marins au niveau national.

Passionnée de lecture, d'écriture et de cuisine internationale. Mes passions sont mes priorités dans la vie ❤️

Publicité

Publicité

Publicité

Les indémodables

Quiz : Es-tu un véritable Doukkali ?

7 séries marocaines qui vous rendront nostalgiques

Top 10 des excuses pour éviter de sortir avec tes potes en fin du mois

Le guide du Souab marocain pour les nuls

10 bonnes raisons d’être célibataire

Parce que l'amour existait : Isli & Tislit, l'histoire d'un amour impossible mais pur

Qui est Ali Drissi, le designer qui habille Nabil Ayouch et son casting?

Quiz : Quel type de parent marocain seras-tu ?

Les '9erraya' ont tous peur du mauvais oeil, voici la preuve

17 phrases que toute fille marocaine a déjà entendues de sa mère