fbpx

À Khouribga, une étudiante se fait violer dans les toilettes de sa faculté

Par le 27 décembre 2017 à 0:44

Publicité

Nous sommes dans la faculté polydisciplinaire à Khouribga. C’est une après-midi calme qui s’écoule jusqu’au moment où des cris provenant du premier étage alertent les étudiants de la fac. Ces derniers se hâtent d’aller voir ce qui se passe, curieux, et ils retrouvent l’une de leurs camarades baignant dans son propre sang et allongée par terre.

Ce n’est pas un film d’horreur qui se trame entre les murs de cette école, mais il s’agit d’un VIOL. Après que l’agresseur ait pris fuite, c’est à la jeune fille de raconter sa version des faits et de se confier à la police. Selon ses déclarations, l’agresseur l’aurait suivi jusqu’aux toilettes, là où il l’aurait brutalisée et violée sauvagement.

Publicité

Le secrétaire général de la faculté vient contredire les propos de l’étudiante en confiant qu’elle connaissait déjà son agresseur sur Facebook et qu’elle l’avait invité à la rencontrer à la faculté qui est facile d’accès vu l’absence de contrôle à l’entrée.

Le même secrétaire se justifie alors en soulignant l’absence de sécurité et l’incapacité de la faculté à recruter plus de deux agents de sécurité sur une superficie de 12 hectares. 

Une enquête a été ouverte afin de comprendre et connaître les circonstances de ce crime.

Enquête à suivre ? 

Esprit paradoxal, plume plus ou moins amorale, rêves d'écrivaine se voulant à l'échelle mondiale. Petite benjamine de la famille, toujours présente pour remplir vos petits yeux de mes écrits.

Publicité

Les indémodables

8 types de personnes que tu rencontres sur Linkedin

Comment j'ai réussi à faire du Meal Prep malgré mes horaires de malade ?

7 habitudes de Aïd Al-fitr qui vont nous manquer cette année

8 signes que votre relation est toxique

Cards Against Humanity : Le jeu le plus populaire sur Amazon qui rendra dingues tous les Marocains

Les conseils en or d'un grand-père marocain aux jeunes d'aujourd'hui

Ramadan 2019: 12 coins pour un ftour entre 200 et 400 dirhams à Casablanca

Quiz : Es-tu vraiment amoureux(se) ou est-ce juste un crush de passage ?

Cara Blanca, ce trésor enfoui au Maroc qu'il faut visiter cet été

11 fashionistas marocain(e)s à suivre absolument sur Instagram