fbpx

Deux étudiants auraient saisi la justice contre la Faculté Hassan II de Casablanca

Par le 28 février 2019 à 11:04 - 243 réactions

C’est l’information qui vient d’enflammer la toile. La faculté Hassan II des sciences juridiques, économiques et sociales de Casablanca aurait été saisie par la justice suite à une plainte de deux étudiants.

Publicité

Selon Le360 qui cite le quotidien arabophone Al Akhbar, un étudiant ainsi que sa collègue auraient porté plainte contre la faculté Hassan II de Casablanca suite « au retard de délivrance de leur diplôme. » Une des deux étudiants, qui se dit victime d’injustice, aurait présenté toutes les preuves nécessaires de « ces faits qui remonteraient à 2013″. 

Publicité

Le tribunal administratif de Casablanca aurait tranché en infligeant à la faculté une somme de 800.000 dirhams à payer.

Et ce n’est pas tout…

Ce verdict aurait même été confirmé par la Cour d’appel de Rabat, qui aurait décidé, à son tour, de geler le compte bancaire de faculté en question.

Suite à ce verdict, la faculté se serait « vengée » en « changeant les notes de l’étudiante tout en l’interdisant de s’inscrire l’année prochaine et en refusant de lui délivrer son diplôme ainsi que son baccalauréat qui lui permettent de rejoindre une autre université. »

La même source ne manque pas de rajouter que la faculté pointée du doigt aurait connu cette année plusieurs affaires de « tricherie« , de “corruption” et de « falsification. » 

 

Journaliste et animatrice de formation, mon métier est ma passion. Âme rêveuse et joyeuse, mon bonheur absolu est les animaux.

Publicité

Les indémodables

5 Marocains à identifier pour se familiariser avec Ramadan

9 clichés sur les Fassis qu'il faut oublier un peu... ou pas

16 choses qui énervent tous les conducteurs

Si vous êtes de véritables meilleures amies, vous aurez fait au moins 25 de ces 32 choses

6 choses qu'il faut savoir sur l'école supérieure marocaine

Les '9erraya' ont tous peur du mauvais oeil, voici la preuve

10 bonnes raisons de se débarrasser de la technologie pour quelques jours

Quand une blogueuse marocaine défie les stéréotypes du mariage

Un pote 'Fhaymi', ça vous dit quelque chose ?

Les 7 raisons pour lesquelles l'université marocaine est pire qu'une dictature